Show Less
Restricted access

Syndicats et dialogue social

Les modèles occidentaux à l’épreuve

Dominique Andolfatto and Sylvie Contrepois

Une même question a été posée à une équipe de chercheurs spécialisés dans les relations du travail dans les principales économies post-industrielles de ce début du 21e siècle : comment a évolué la régulation sociale dans les entreprises depuis une trentaine d’années ?
Leurs réponses montrent que les restructurations économiques, l’européanisation et la mondialisation ont conduit à d’importants changements, rarement volontaires, dans les relations entre les « partenaires sociaux » : organisations syndicales et patronales, sans oublier l’État, qui joue souvent un rôle d’arbitre. Ainsi, les modèles nationaux hérités du 20e siècle ont été remis en cause. Les particularismes se sont effacés pour laisser place à des cadres plus fragiles et plus fluctuants.
Ce livre dresse un état des lieux précis des principaux changements qui ont affecté les syndicats et le dialogue social dans les entreprises en Europe et Amérique du Nord. Il permet de dépasser les idées reçues concernant les modèles anglo-saxon, scandinave, rhénan et latin.
Show Summary Details
Restricted access

Conclusion

Extract



Plusieurs décennies après que les premiers jalons pour la mise en place d’une Europe sociale aient été posés, l’incertitude quant à la capacité des pays du vieux continent de poursuivre ensemble la construction et l’affirmation d’un « modèle social européen », différent, voire alternatif au néo-libéralisme qui caractérise le monde anglo-saxon, et même au-delà de celui-ci, paraît entière.

Ainsi qu’en témoigne le choix de présenter dans ce livre les systèmes nationaux par ordre alphabétique – par souci de clarté –, la prudence ne peut être que de mise lorsqu’il s’agit d’interpréter les multiples évolutions en cours. En particulier, il est apparu au cours d’une analyse récente de l’évolution des systèmes de représentativité des « partenaires sociaux » dans les différents pays européens (Contrepois, Jefferys, Kerckhof, 2016) qu’aucune des typologies de systèmes de relations professionnelles existantes (Hall, Soskice, 2001 ; Marginson, Sisson, 2004 ; Hyman, 2001) n’avaient de valeur explicative complète pour comprendre la logique des différents systèmes nationaux. Différents enseignements peuvent être tirés toutefois des monographies présentées dans cet ouvrage.

Tout d’abord si les syndicats de salariés ont subi un déclin plus ou moins prononcé dans la plupart des pays étudiés – la Belgique faisant exception à cet égard –, force est de constater qu’ils continuent d’y exister et de s’y renouveler partout, y compris là où ils ne peuvent puiser aucune...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.