Show Less
Restricted access

Le Canada : un pays divers

La diversité culturelle au Canada vue par Jean-Michel Lacroix

Series:

Edited By Hélène Harter and Serge Jaumain

À l’heure où les Européens s’interrogent sur les réponses à apporter à l’intensification des flux migratoires, le Canada où la gestion de l’immigration et de la diversité culturelle occupe une place centrale dans la vie intellectuelle et politique depuis les années 1960 attire l’attention de nombreux observateurs.
Saisir la complexité et la richesse de ces débats, nécessite une étude fine de l’évolution de la société canadienne. Qui de mieux que Jean-Michel Lacroix pouvait livrer cette analyse ?
Ce « canadianiste » internationalement reconnu, pionnier des études canadiennes tant en France qu’au niveau international a publié pendant une trentaine d’année des textes de référence sur les questions d’immigration et de multiculturalisme. Hélène Harter et Serge Jaumain ont choisi de réunir ici une sélection de ses articles qui restent d’une étonnante actualité et permettent de suivre l’évolution d’une pensée originale bien loin des clichés et autres idées reçues sur la réalité canadienne.
Show Summary Details
Restricted access

Le Canada, pays des frontières ou pays sans frontières ? (1992)

Extract

1

Plutôt que de cerner un aspect pointu (en me limitant exclusivement aux frontières ethniques au Canada) je souhaite évoquer ce que le concept de frontière peut suggérer à un canadianiste.

On a souvent eu l’occasion de répéter que le Canada avait trop de géographie et pas assez d’histoire. En réalité, malgré l’absence « d’événements formateurs » (selon l’expression chère à Martin Lipset) qui expliquait en partie la difficulté du Canada à élaborer pendant un certain temps son identité, l’histoire a tout de même joué un rôle certain dans la formation de ce qu’un homme politique américain qualifiait en 1979 de « the northern portion of the western hemisphere ». La géographie – pour importante qu’elle soit – ne sera pas ici celle des réalités physiques mais plutôt celle des dimensions de l’âme et des perceptions de l’imaginaire.

Comme pour la société américaine, la frontière évoque tout d’abord une réalité historique et sociologique comparable au Canada. Je ne m’étendrai pas inutilement sur l’évocation de la découverte et de la conquête de l’Ouest canadien. Rappelons seulement que l’histoire des flux migratoires à partir des années 1880, le peuplement et la mise en valeur des Prairies surtout dans la première décennie du XXe siècle (la population de l’Ouest passe de 12 000 personnes en 1875 à 1 300 000 habitants en 1911), la politique incitatrice et...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.