Show Less
Restricted access

Le Canada : un pays divers

La diversité culturelle au Canada vue par Jean-Michel Lacroix

Series:

Hélène Harter and Serge Jaumain

À l’heure où les Européens s’interrogent sur les réponses à apporter à l’intensification des flux migratoires, le Canada où la gestion de l’immigration et de la diversité culturelle occupe une place centrale dans la vie intellectuelle et politique depuis les années 1960 attire l’attention de nombreux observateurs.
Saisir la complexité et la richesse de ces débats, nécessite une étude fine de l’évolution de la société canadienne. Qui de mieux que Jean-Michel Lacroix pouvait livrer cette analyse ?
Ce « canadianiste » internationalement reconnu, pionnier des études canadiennes tant en France qu’au niveau international a publié pendant une trentaine d’année des textes de référence sur les questions d’immigration et de multiculturalisme. Hélène Harter et Serge Jaumain ont choisi de réunir ici une sélection de ses articles qui restent d’une étonnante actualité et permettent de suivre l’évolution d’une pensée originale bien loin des clichés et autres idées reçues sur la réalité canadienne.
Show Summary Details
Restricted access

Préface de Paul-André Linteau

Extract

Préface

Depuis près d’un demi-siècle, la vie et l’œuvre de Jean-Michel Lacroix sont étroitement associées au destin du Canada. Cela commence en 1969, quand il amorce un mandat de deux ans comme professeur d’anglais à l’université Laval.

À Québec, il est aux premières loges pour observer les mutations sociales et politiques profondes qui marquent son nouveau milieu. L’année précédente, Pierre Elliott Trudeau est devenu Premier ministre du Canada, tandis que René Lévesque a fondé le Parti québécois. L’année de son arrivée, la Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme publie des éléments importants de son rapport, tandis que le gouvernement Trudeau fait adopter sa Loi sur les langues officielles. En même temps, le conflit linguistique continue à faire rage au Québec.

Pendant son séjour à Québec, Jean-Michel Lacroix est certainement témoin des débats qui entourent l’enjeu du multiculturalisme, apparu au grand jour pendant les audiences de la Commission d’enquête, lorsque des représentants de groupes minoritaires ont réclamé que l’apport de ceux-ci à la société canadienne soit reconnu. D’ailleurs, quelques mois après son retour en France, il peut apprendre que le gouvernement Trudeau adopte une politique du multiculturalisme qui vise à la fois à reconnaître la diversité canadienne et à opposer une fin de non-recevoir au rêve d’un État binational appuyé par une partie des élites québécoises.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.