Show Less
Restricted access

Les Amériques au fil du devenir

Écritures de l’altérité, frontières mouvantes

Series:

Edited By Fatiha Idmhand, Cécile Braillon-Chantraine, Ada Savin and Hélène Aji

Il n’est pas si courant de réunir des spécialistes de différentes cultures et littératures des Amériques plutôt habitués à se retrouver dans des manifestations distinctes, selon leur champ de spécialisation et en fonction des langues ou civilisations étudiées, des classements par époques ou courants, tant dans le domaine des littératures que dans celui des autres expressions artistiques.
Interroger ainsi ce qu’on pourrait appeler « les littératures des Amériques » comme ensemble soumis conjointement aux regards critiques de spécialistes des Nords et des Suds américains ne va donc pas de soi et n’est pas chose commune dans le domaine de la recherche en sciences humaines. Les travaux réunis dans cet ouvrage veulent nous situer au cœur de la bibliothèque évoquée par Jorge Luis Borges dans ses Ficciones, dans l’Univers du Multiple dans l’Un, dans la grande archive de la littérature, pour la comprendre autrement, dans sa complexité et ses mouvements.
Show Summary Details
Restricted access

Topologie imaginaire des Amériques : les confins

Extract



Rita OLIVIERI-GODET

Université Rennes 2

Ce travail se propose d’interroger les figurations des rapports humains aux confins du continent américain au sein de textes littéraires qui mettent en scène des « territoires lointains » : les territoires nordiques du Canada, dans Chants polaires de Jean Morisset1 ; la forêt amazonienne, dans Yuxin-Alma de Ana Miranda2 ; la Terre de Feu, dans Luna Roja de Leopoldo Brizuela3. De l’extrême-Nord à l’extrême-Sud du continent américain, en passant par la forêt amazonienne, c’est la construction imaginaire de la conception de « confins » – appellation souvent utilisée pour désigner des terres « inexplorées », des terra incognita, renvoyant à la dichotomie entre civilisation et terres sauvages – qu’il nous intéresse d’examiner tout en soulignant les modalités spécifiques d’appropriation des éléments d’une mythologie de l’espace américain mises en place par les différents textes littéraires : la façon dont ils « inventent » le paysage ; leur « potentiel d’évocation iconique »4 ; le statut métatextuel du paysage seront au centre de notre analyse.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.