Show Less
Restricted access

Sens et signification dans les espaces francophones

La (re-)construction discursive des significations

Series:

Olga Galatanu, Bellachhab Abdelhadi and Ana-Maria Cozma

L’ouvrage réunit des contributions consacrées aux variations du français et à la (re)construction discursive des significations linguistiques dans les espaces francophones, qu’il s’agisse de définitions lexicographiques ou didactiques, de discours littéraires, ou d’interactions verbales au quotidien.
Le sens linguistique, sa construction et sa dynamique sont analysés à travers les discours et les interactions verbales, dans la perspective de plusieurs disciplines des sciences du langage et plus généralement des sciences de la culture : sémantique, pragmatique, analyse du discours, lexicologie et lexicographie, didactique, études littéraires. Autour de l’expérience du langage, toutes ces disciplines se complètent, tout en restant différentes selon leurs points de vue observationnels, leurs domaines empiriques, leurs postures de recherche.
Show Summary Details
Restricted access

Enjeux identitaires des francophonies arabes: les écrivains algériens et libanais face à la langue française

Extract

Blandine VALFORT

Université Lyon 2 / Équipe Passages XX-XXI

« Tu casses, dit la langue, ce qui est cassable, mais pas l’irremplaçable qui est l’âme et la lumière de ce cristal » (Stétié, 2001 : 21). Cette brève prosopopée vient nuancer légèrement le propos de Salah Stétié qui érige le français en langue d’accueil, d’ouverture et de dialogue. Selon l’écrivain libanais, le français entre en contact avec l’altérité, mais conserve néanmoins ses règles propres, en déterminant les « lois de l’hospitalité » qui préserveront son intégrité, son essence, l’intimité inviolable de la langue, en dépit des subversions qu’elle peut accueillir. On peut s’interroger sur la validité du fameux « génie » de la langue française – ce « cristal » qui en constituerait le cœur – et sur les moyens dont dispose l’écrivain pour se l’approprier de façon à ne pas trahir sa propre culture, cette arabité que Salah Stétié présente comme la « matrice originelle » de son identité. Les littératures francophones du Maghreb et du Machrek semblent unies, au premier abord, par une problématique linguistique commune, puisque la francophonie entre en concurrence avec une même composante identitaire : l’arabité1. Pourtant, ces deux régions demeurent rétives à toute analyse simplificatrice. Une étude comparée et différentielle des francophonies algérienne et libanaise met en évidence des enjeux spécifiques résultant d’évolutions historiques singulières. Le rapport...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.