Show Less
Restricted access

Le cosmopolitisme, de la ville au politique

Enquête sur les mobilisations urbaines à Bruxelles

Series:

Louise Carlier

Capitale européenne et ville d’immigration, Bruxelles est souvent qualifiée de cosmopolite. Si ce terme caractérise des dimensions visibles et perceptibles de la ville renvoyant à la pluralité des groupes qui y cohabitent, il est aussi aujourd’hui au cœur de projets culturels ou politiques proposés par différents acteurs de la vie associative bruxelloise. Comment ce « cosmopolitisme » est-il devenu un projet pour Bruxelles ? Comment cette caractéristique de la ville, qui renvoie à des dynamiques la travaillant depuis les années 1960, était auparavant perçue et problématisée publiquement ? Comment, plus largement, saisir sociologiquement le cosmopolitisme d’un point de vue urbain autant que politique ? Prenant appui sur les approches du cosmopolitisme proposées par la pensée sociologique et politique, et plus spécifiquement sur l’œuvre de R.E. Park de l’École de Chicago, cet ouvrage vise à étudier l’endroit où les dimensions urbaines et politiques du cosmopolitisme se rencontrent empiriquement. Il propose une enquête sociologique sur les mobilisations urbaines à Bruxelles des années 1960 à aujourd’hui qui retrace différentes approches du cosmopolitisme, tout en suivant les mouvements d’ouverture – et de fermeture – de la communauté politique.
Show Summary Details
Restricted access

1. Les bouleversements de Bruxelles comme ordre écologique et comme ordre politique dans les années 1960

Extract



1958 est souvent considérée comme une année qui inaugure « un tournant dans l’histoire de Bruxelles » (Deligne & Jaumain, 2009). En effet, la fin des années 1950 et le début des années 1960 sont marqués par différentes dynamiques écologiques et politiques qui nourrissent le caractère cosmopolite de la ville. Cette période sera prise comme point de départ de la recherche pour différentes raisons.

D’une part, l’Exposition universelle de 1958 est un événement par lequel l’État affirme sa volonté de présenter la ville sur la scène internationale, notamment par la réalisation de grands projets qui bouleversent le paysage urbain de Bruxelles – et qui seront, la décennie suivante, au cœur des mobilisations urbaines. D’autre part, l’Expo 58 prend place dans un contexte marqué par la montée des aspirations communautaires et régionales, qui ébranle le cadre politique de référence que constituait l’État-nation et qui ouvre au processus de fédéralisation dans lequel Bruxelles trouve difficilement sa place. Les conflits qui divisent le pays obligent les acteurs de la sphère publique bruxelloise à se faire entendre et à dessiner les contours d’un ordre politique propre à la ville. La controverse sur le statut de Bruxelles, dont on sait qu’elle ne sera, du moins jusqu’à ce jour, jamais complètement close, va être au centre de la scène politique belge durant un long moment. Bien qu’on ne suivra...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.