Show Less
Restricted access

Histoire des postes françaises

Jusqu’en 1939

Series:

Eugène Vaillé

Edited By Comité pour l'Histoire de la Poste

Eugène Vaillé (1875–1959) fut le premier conservateur du Musée de la Poste de Paris entre 1946 et 1955. Entré dans l’administration des Postes, Télégraphes et Téléphones en 1899, docteur en droit en 1902, il fut bibliothécaire du ministère des PTT jusqu’en 1935. Au cours de cette période, il enrichit les collections postales, rassemblant archives et documentation à partir desquelles il a développé une connaissance longtemps restée unique sur les Postes depuis leurs origines. Ses plus célèbres publications, comme son Histoire générale des Postes en sept volumes (1947–1955), ses trois précis de la collection « Que Sais-Je » aux Presses Universitaires de France, dont l’ Histoire du timbre-poste (1947) et les deux opus réédités ici, ou enfin son impressionnant volume sur Le cabinet noir (1950), furent saluées en leur temps, aussi bien par les historiens des Annales que par le grand public.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre V. La Poste sous Louis XIII et le système des offices dans l’exploitation postale de 1630 à 1665

Extract

← 46 | 47 →CHAPITRE V

La Poste sous Louis XIII et le système des offices dans l’exploitation postale de 1630 à 1665

Après l’assassinat d’Henri IV, Fouquet de La Varane conserve ses fonctions jusqu’en 1615, date à laquelle il céda sa charge à Pierre d’Alméras, ci-devant trésorier des Ligues, qui s’était adjoint à titre de survivancier son frère René, laquelle survivance n’eut pas occasion de s’exercer. En échange La Varane recevait de son remplaçant, d’après le traité signé avec lui 353.000 livres représentant les sommes qu’il était censé avoir déboursées tant pour l’acquisition par lui faite à Hugues du Mas du Contrôle Général que pour le versement effectué lors de la suppression du Généralat des Relais. Les attributions de son prédécesseur pour nommer et destituer tant les Maîtres de Poste que les courriers, devaient être maintenues à Pierre d’Alméras, à qui était déclaré, par les lettres patentes du 25 février 1622, appartenir la direction et intendance générale des Postes.

Comment fonctionnait à cette heure le service postal ?

On le peut déduire des considérations qui précèdent le règlement du 16 octobre 1627 dont nous allons parler un peu plus loin. Pendant quelque temps, le transport de la correspondance privée fut exécuté par un courrier spécial, sorte d’estafette, remplissant le rôle de chevaucheur et dont le départ, soumis...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.