Show Less
Restricted access

Histoire des postes françaises

Jusqu’en 1939

Series:

Eugène Vaillé and Comité pour l'Histoire de la Poste

Eugène Vaillé (1875–1959) fut le premier conservateur du Musée de la Poste de Paris entre 1946 et 1955. Entré dans l’administration des Postes, Télégraphes et Téléphones en 1899, docteur en droit en 1902, il fut bibliothécaire du ministère des PTT jusqu’en 1935. Au cours de cette période, il enrichit les collections postales, rassemblant archives et documentation à partir desquelles il a développé une connaissance longtemps restée unique sur les Postes depuis leurs origines. Ses plus célèbres publications, comme son Histoire générale des Postes en sept volumes (1947–1955), ses trois précis de la collection « Que Sais-Je » aux Presses Universitaires de France, dont l’Histoire du timbre-poste (1947) et les deux opus réédités ici, ou enfin son impressionnant volume sur Le cabinet noir (1950), furent saluées en leur temps, aussi bien par les historiens des Annales que par le grand public.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre III. La Poste pendant la Restauration (1815-1830) et la fin de l’isolement rural

Extract

← 134 | 135 →CHAPITRE III

La Poste pendant la Restauration (1815-1830) et la fin de l’isolement rural

Le comte Beugnot, ancien administrateur du Grand-duché de Berg, au nom de l’Empereur, après le départ de Murat, assura pendant quelques mois, du 8 juillet au 2 octobre 1805, la succession de Lavalette. Des intrigues de cour réussirent à l’éliminer. Il céda sa place au marquis d’Herbouville qui en exerça les fonctions jusqu’au 3 novembre 1816.

Quand ce dernier en prit la charge, une instruction ouverte contre Lavalette avait abouti au renvoi devant la Cour d’Assises de la Seine de l’ancien directeur général accusé d’usurpation de fonctions publiques et de menées contre le Roi et le Gouvernement. Malgré les plaidoiries de deux maîtres du barreau, Tripier et Delacroix-Frainville, il fut condamné à mort, sa circulaire, le permis qu’il avait donné à son prédécesseur et ses ordres d’arrêter Le Moniteur ayant étayé l’accusation.. Après de multiples et inutiles démarches pour obtenir sa grâce, il fut sauvé, la veille de son exécution, par sa femme dont il revêtit le costume au cours d’une dernière visite qu’elle lui fit en prison. Après s’être caché quelques jours au Ministère des Affaires étrangères Lavalette put gagner l’étranger, grâce au concours de trois Anglais, Bruce résidant à Paris, le Général Wilson et le Capitaine des Gardes Hutchinson. Le gouvernement qui...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.