Show Less
Restricted access

Histoire des postes françaises

Jusqu’en 1939

Series:

Eugène Vaillé and Comité pour l'Histoire de la Poste

Eugène Vaillé (1875–1959) fut le premier conservateur du Musée de la Poste de Paris entre 1946 et 1955. Entré dans l’administration des Postes, Télégraphes et Téléphones en 1899, docteur en droit en 1902, il fut bibliothécaire du ministère des PTT jusqu’en 1935. Au cours de cette période, il enrichit les collections postales, rassemblant archives et documentation à partir desquelles il a développé une connaissance longtemps restée unique sur les Postes depuis leurs origines. Ses plus célèbres publications, comme son Histoire générale des Postes en sept volumes (1947–1955), ses trois précis de la collection « Que Sais-Je » aux Presses Universitaires de France, dont l’Histoire du timbre-poste (1947) et les deux opus réédités ici, ou enfin son impressionnant volume sur Le cabinet noir (1950), furent saluées en leur temps, aussi bien par les historiens des Annales que par le grand public.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre VI. La Poste sous le Second Empire et l’extension des moyens de transport à vapeur

Extract

← 154 | 155 →CHAPITRE VI

La Poste sous le Second Empire et l’extension des moyens de transport à vapeur

Compte tenu de quelques mesures de détail et de décisions d’ordre politique en faveur de la presse que nous retrouverons plus loin, l’œuvre postale du Second Empire s’est surtout attachée à l’utilisation des moyens de transport dont l’extension apportait aux échanges une amélioration constante.

M. Thayer, devenu en 1851 Directeur Général, son successeur M. Stourm, nommé le 27 décembre 1853, et après eux, à partir du 25 mai 1861, M. Vandal, s’attachèrent à tirer le meilleur parti des facilités que leur accordaient les chemin de fer et les paquebots et il en résulta une sensible amélioration des communications terrestres et des relations avec les colonies et les pays d’outre-mer.

La mise en exploitation de nombreuses lignes de chemins de fer et la fusion des multiples sociétés exploitantes réparties sur le territoire en six grandes compagnies, dotées de circonscriptions basés en principe sur les intérêts économiques de chaque région, permit de constituer plusieurs groupes de bureaux ambulants, la plupart en liaison avec Paris et dont le concours fut précieux pour l’acheminement rapide des correspondances. Les groupes du Nord, de l’Est, de Lyon, du Sud-Ouest, de la Méditerranée et des Pyrénées étaient à la base de la réglementation nouvelle qui vit le jour en...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.