Show Less
Restricted access

Histoire des postes françaises

Jusqu’en 1939

Series:

Eugène Vaillé

Edited By Comité pour l'Histoire de la Poste

Eugène Vaillé (1875–1959) fut le premier conservateur du Musée de la Poste de Paris entre 1946 et 1955. Entré dans l’administration des Postes, Télégraphes et Téléphones en 1899, docteur en droit en 1902, il fut bibliothécaire du ministère des PTT jusqu’en 1935. Au cours de cette période, il enrichit les collections postales, rassemblant archives et documentation à partir desquelles il a développé une connaissance longtemps restée unique sur les Postes depuis leurs origines. Ses plus célèbres publications, comme son Histoire générale des Postes en sept volumes (1947–1955), ses trois précis de la collection « Que Sais-Je » aux Presses Universitaires de France, dont l’ Histoire du timbre-poste (1947) et les deux opus réédités ici, ou enfin son impressionnant volume sur Le cabinet noir (1950), furent saluées en leur temps, aussi bien par les historiens des Annales que par le grand public.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre X. La Poste entre les deux guerres (1919-1939)

Extract

← 174 | 175 →CHAPITRE X

La Poste entre les deux guerres (1919-1939)

La période qui s’étend entre les deux guerres mondiales fut secouée en France par de violents remous, résultant tout autant de faits économiques que de perturbations gouvernementales. Il ne nous appartient pas, dans cet ouvrage de pure objectivité, de faire la critique des évènements. Qu’il nous suffise de les constater, mais ce n’était point favoriser l’esprit de suite nécessaire à la marche d’une grande entreprise que de soumettre aux fluctuations de la politique le chef d’une administration dont les techniques exigent un long apprentissage, puisqu’elle groupe des exploitation aussi diverses que la poste, le télégraphe et le téléphone et un peu plus tard la radiodiffusion. Il en résulta, une énorme consommation de Ministres et de Sous-secrétaires d’Etat, qui avaient à peine le temps de s’initier à leur tâche avant que de disparaître, et dont quelques-uns, comme la rose du poète, ne vécurent que l’espace d’un matin1. On n’y remédia que par intermittence en doublant le Ministre d’un professionnel qui assurât, malgré les fréquentes chutes ministérielles sous le titre de Secrétaire Général et avec le concours des bureaux, la gestion traditionnelle de l’entreprise et sa stabilité.

L’intrusion de la politique dans l’administration eut une autre conséquence. Les groupements professionnels s’empressèrent d’y faire appel pour le succès de leurs revendications dont...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.