Show Less
Restricted access

Histoire des postes françaises

Jusqu’en 1939

Series:

Eugène Vaillé and Comité pour l'Histoire de la Poste

Eugène Vaillé (1875–1959) fut le premier conservateur du Musée de la Poste de Paris entre 1946 et 1955. Entré dans l’administration des Postes, Télégraphes et Téléphones en 1899, docteur en droit en 1902, il fut bibliothécaire du ministère des PTT jusqu’en 1935. Au cours de cette période, il enrichit les collections postales, rassemblant archives et documentation à partir desquelles il a développé une connaissance longtemps restée unique sur les Postes depuis leurs origines. Ses plus célèbres publications, comme son Histoire générale des Postes en sept volumes (1947–1955), ses trois précis de la collection « Que Sais-Je » aux Presses Universitaires de France, dont l’Histoire du timbre-poste (1947) et les deux opus réédités ici, ou enfin son impressionnant volume sur Le cabinet noir (1950), furent saluées en leur temps, aussi bien par les historiens des Annales que par le grand public.
Show Summary Details
Restricted access

Conclusion

Extract



Longtemps fidèle à son rôle primitif, qui est le transport de la correspondance, la Poste, à mesure que les besoins de l’Etat se sont développés, à la fin du XIX e siècle, s’est consacrée à de multiples besognes et elle est devenue l’auxiliaire des pouvoirs publics au grand bénéfice du milieu social, en facilitant les relations de tout ordre entre les individus, d’une part, et entre l’Etat et les citoyens d’autre part.

Pour la transmission de la correspondance, rien ne peut donner l’idée de son évolution que la comparaison entre le piéton attaché dès le Moyen Âge à la besogne postale et qui assurait à une vitesse de 4 kilomètres à l’heure le transport des objets à lui confiés, et l’avion moderne qui, dans le même temps, abat sans difficultés ses 500 kilomètres. Une lettre partie de Paris arrive à Lyon dans le temps qui lui était jadis nécessaire pour aller à Belleville ou à Auteuil et l’utilisation rationnelle de ce merveilleux moyen de transport qui est dans les prévisions de la Poste, améliorera peut-être encore ces résultats1.

Est-ce là un aboutissement ? Qui le pourrait dire ? On a déjà parlé de la fusée postale qui diminuerait encore les distances, s’il un jour possible de la domestiquer. Et sans doute d’autres éventualités pourront naître. Puisse du moins cette victoire sur le temps rapprocher de plus en plus les groupements sociaux et...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.