Show Less
Restricted access

Le parrainage en Europe et en Amérique

Pratiques de longue durée (XVIe – XXIe siècle)

Series:

Guido Alfani, Vincent Gourdon and Isabelle Robin

Hier comme aujourd’hui, le parrainage de baptême et la parenté spirituelle qui en découle constituent dans le monde chrétien un système d’alliances sociales entre familles et individus. Par-delà les motivations religieuses de l’institution baptismale, le parrainage est un instrument au service de stratégies sociales, économiques et politiques. Depuis une dizaine d’années, les sciences sociales (histoire, anthropologie, sociologie et sciences politiques) ont fait de ce sujet un champ de recherches particulièrement dynamique à l’échelle internationale.
Cet ouvrage collectif réunit des contributions de chercheurs de onze pays européens et américains relevant de disciplines différentes. Il a pour ambition d’étudier les pratiques de parrainage dans une perspective de long terme allant du XVIe siècle à nos jours. Il propose, pour la première fois, des comparaisons sur des terrains locaux et entre les différentes confessions chrétiennes : catholicisme, orthodoxies et protestantismes. Il entend aussi mettre en perspective les réalités européennes anciennes avec les usages du parrainage tels que les ont importés mais surtout adaptés les sociétés coloniales d’Amérique. Ce livre constitue une étape dans une réflexion collective sur le parrainage qui intéressera tous ceux, chercheurs, acteurs publics, citoyens, qui réfléchissent à la construction du lien social dans les siècles passés et dans le monde contemporain. Il met en lumière la souplesse de cette institution qui a assuré jusqu’à aujourd’hui sa pérennité tout comme l’inventivité avec laquelle les populations s’en sont emparé.
Show Summary Details
Restricted access

Collection Histoire des mondes modernes

Extract



Depuis le début des années 2000, les historiographies nationales, en particulier dans les pays francophones, éprouvent un double mouvement. À l’élargissement des horizons géographiques, et à l’émergence de l’histoire globale, sensibles pour toutes les périodes, répond souvent une tendance à l’hyper-spécialisation des thématiques et des champs disciplinaires. Ces tendances rendent d’autant plus nécessaires l’existence de lieux institutionnels ou éditoriaux où se construise le dialogue entre les différentes communautés d’historiens ainsi qu’avec les sciences de l’érudition et les sciences sociales.

La collection « Histoire des mondes modernes » aspire à être un tel lieu. Elle souhaite accueillir des travaux historiques couvrant un spectre chronologique large, de la fin du Moyen Âge au XXe siècle. Particulièrement intéressée par les États européens et par l’Europe, à une période charnière de sa constitution en espace diplomatique, économique et culturel, elle se veut aussi ouverte à l’histoire des espaces colonisés par les Européens ainsi qu’à celle des autres Empires mondiaux. Sensible aux orientations de l’histoire globale et de l’histoire comparée, elle entend accueillir l’ensemble des thématiques historiques actuelles sans aucune restriction – histoire politique, religieuse, économique, sociale, culturelle, ou de genre – et apportera une attention particulière aux interfaces pluridisciplinaires, en particulier avec les études spatiales, le droit ou la science politique.

Les ouvrages proposés pourront être aussi bien des monographies, issues ou non de travaux académiques, que des essais, des commentaires...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.