Show Less
Restricted access

Quand le social vient au sens

Philosophie des sciences historiques et sociales

Series:

Johann Michel

Quand le social vient au sens ouvre un dialogue novateur entre philosophie et sciences sociales et historiques, à la croisée de la tradition socio-phénoménologique héritée de l’œuvre pionnière de Schütz et de la tradition herméneutique de Dilthey à Ricœur. Un même fil conducteur parcourt la trame du livre : seule la « voie longue » de l’herméneutique, en reconnaissant la doublure de l’acte d’interpréter (à la fois comme pratique ordinaire au plan anthropologique et comme activité scientifique au plan épistémologique), peut se coordonner avec les réquisits d’une sociologie phénoménologique du monde-de-la-vie. L’ouvrage offre, sous ce cadre, toute une palette de réflexions qui concernent aussi bien l’épistémologie de l’histoire que la sociologie des institutions et l’anthropologie sociale du soi. Dans ce mouvement de va-et-vient entre réflexivité sur les sciences humaines et réflexivité des agents ordinaires sur leurs actions, l’auteur confronte en même temps l’herméneutique avec d’autres auteurs (Weber, Goffman, Foucault, Boltanski, Strawson, etc.) et autant de traditions correspondantes (positivisme, sociologies pragmatistes et pragmatiques, philosophie analytique).
Show Summary Details
Restricted access

Introduction

← 10 | 11 → Introduction

Extract

Si l’on peut dire schématiquement que le XXe siècle a été le siècle du schisme entre philosophie et sciences sociales et historiques, on peut affirmer tout aussi schématiquement que le siècle en cours est riche de nouvelles interfécondations entre ces disciplines. Il serait trop long ici de retracer la genèse de ce schisme qui a vu la discipline historique, soucieuse de scientificité et d’objectivité, s’émanciper vigoureusement des philosophies téléologiques de l’histoire tout autant que la sociologie, poursuivant le même idéal de reconnaissance scientifique et d’autonomisation académique, vouloir se débarrasser des prénotions métaphysiques et autres fictions d’un sujet à jamais introuvable.

Ce n’est pourtant pas le moindre des paradoxes que la production de ce schisme soit le fait essentiellement de grands fondateurs des sciences sociales formés initialement à la philosophie, à commencer par Durkheim lui-même pour la sociologie, suivi des non moins illustres Lévi-Strauss, Bourdieu, Latour… Le schisme s’est opéré en quelque sorte à l’intérieur de la philosophie elle-même pour donner naissance à des rejetons devenus si autonomes qu’ils n’ont plus besoin de reconnaître leur ancienne filiation. Plus encore, d’emblée suspecte, la philosophie, trop éloignée des prérequis de l’enquête, tient lieu de véritable obstacle épistémologique à la science sociale en marche. De patronne, la philosophie est devenue paria pour les tenants de la « bonne science » de la société.

Il y a du vrai...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.