Show Less
Restricted access

Quand le social vient au sens

Philosophie des sciences historiques et sociales

Series:

Johann Michel

Quand le social vient au sens ouvre un dialogue novateur entre philosophie et sciences sociales et historiques, à la croisée de la tradition socio-phénoménologique héritée de l’œuvre pionnière de Schütz et de la tradition herméneutique de Dilthey à Ricœur. Un même fil conducteur parcourt la trame du livre : seule la « voie longue » de l’herméneutique, en reconnaissant la doublure de l’acte d’interpréter (à la fois comme pratique ordinaire au plan anthropologique et comme activité scientifique au plan épistémologique), peut se coordonner avec les réquisits d’une sociologie phénoménologique du monde-de-la-vie. L’ouvrage offre, sous ce cadre, toute une palette de réflexions qui concernent aussi bien l’épistémologie de l’histoire que la sociologie des institutions et l’anthropologie sociale du soi. Dans ce mouvement de va-et-vient entre réflexivité sur les sciences humaines et réflexivité des agents ordinaires sur leurs actions, l’auteur confronte en même temps l’herméneutique avec d’autres auteurs (Weber, Goffman, Foucault, Boltanski, Strawson, etc.) et autant de traditions correspondantes (positivisme, sociologies pragmatistes et pragmatiques, philosophie analytique).
Show Summary Details
Restricted access

Titres de la collection

← 182 | 183 → Anthropologie et philosophie sociale

Extract

Cette collection a pour objectif de promouvoir des recherches philosophiques se situant au croisement de l’anthropologie et de la philosophie sociale. L’hypothèse fondamentale est qu’une philosophie sociale soucieuse d’interroger de façon à la fois descriptive et critique les modes contemporains de constitution du lien social ne peut manquer de questionner les présupposés anthropologiques qui sous-tendent son interrogation. Inversement, toute recherche sur les dimensions essentielles de la condition humaine se doit d’interroger la façon dont celles-ci sont chaque fois mises en jeu et recomposées par le contexte social-historique au sein duquel les individus se trouvent.

Attentive à la vulnérabilité radicale de la vie individuelle et collective tout autant qu’à sa puissance de création, cette collection vise à faire de l’anthropologie et de la philosophie sociale l’envers et l’endroit d’un même mouvement de recherche portant sur la vie subjective et sa socialité originaire. Dans cette perspective, il s’agit, pour une part, de favoriser la reprise de concepts anthropologiques récents ou provenant de l’épaisseur de l’histoire de façon à les rendre opératoires pour une philosophie sociale questionnant ses propres présupposés anthropologiques. Il s’agit, pour une seconde part, de permettre aux recherches effectuées en anthropologie de questionner leurs présupposés normatifs.

Une telle collection désire ainsi ouvrir un espace de réflexion informé par un double mouvement, celui de l’anthropologie vers la philosophie sociale, celui de la philosophie sociale vers l’anthropologie.

Directeur de collection...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.