Show Less
Restricted access

Censure et autorités publiques

De l’époque moderne à nos jours

Series:

Edited By François Cadilhon, Philippe Chassaigne and Éric Suire

L’histoire récente consacre le passage de la censure étatique directe à des formes intériorisées d’autocensure. Le sujet n’en reste pas moins d’actualité, y compris dans les démocraties occidentales où on assiste à des demandes émanant de groupes religieux pour faire interdire disques, journaux, livres, films jugés blessants ou blasphématoires. Les possibilités d’expression offertes par les nouveaux médias suscitent l’affolement des ligues de vertu et un strict verrouillage dans les pays où la liberté de parole reste interdite. L’optique de l’ouvrage déborde cependant du cadre contemporain. Le choix d’une chronologie longue l’inscrit dans une réflexion générale sur l’évolution des sensibilités au sein de « l’espace moral », en privilégiant la question des frontières changeantes, car historiquement construites, de ce qui a été perçu comme dicible ou indicible. Les 23 contributions réunies abordent les modèles de conception et les modalités d’application de la censure à travers ses objets (publications licencieuses, presse, œuvres d’art, lectures de l’histoire, opinions hétérodoxes), les moyens de son exercice, et ses enjeux politiques.
Show Summary Details
Restricted access

Un cas unique de censure juridique d’un créateur au pays du Premier Amendement : Florida v. Mike Diana

Extract

← 292 | 293 → Un cas unique de censure juridique d’un créateur au pays du Premier Amendement : Florida v. Mike Diana

Jean-Paul GABILLIET

Université Bordeaux Montaigne

Le procès de Mike Diana est un cas unique dans les annales judiciaires américaines de condamnation d’un créateur pour obscénité. L’impact jurisprudentiel de cette affaire qui se déroula dans les années 1990 est resté jusqu’à présent limité, le verdict ayant été prononcé au niveau d’une cour de comté. Cependant, il constitue un exemple dérangeant de décision de justice où la jurisprudence de la Cour suprême formulée en 1973 dans la décision Miller v. California, qui laisse aux autorités locales le soin de déterminer si une œuvre de l’esprit relève de « l’obscénité », a pris le pas de manière unilatérale sur le principe de liberté d’expression inscrit dans le Premier Amendement de la Constitution.

L’affaire s’est déroulée en Floride, sur la côte occidentale de l’État, dans le comté de Pinellas. Pinellas County est une péninsule bordée à l’ouest par le golfe du Mexique et à l’est par la baie de Tampa. Paradoxalement, cette circonscription administrative excessivement conservatrice a pour métropole locale St Petersburg, au sud-est de la péninsule, enclave plutôt libérale (au sens américain du terme) qui héberge par exemple le deuxième plus grand musée consacré à Salvador Dali apr...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.