Show Less
Restricted access

Européanisation et démocratisation des États baltes dans la période de préadhésion à l’UE

Le rôle de la conditionnalité politique des organisations européennes

Series:

Anne-Sophie Pigeonnier

L’adhésion des États baltes à l’Union européenne en mai 2004 a marqué l’aboutissement de multiples transformations. Une décennie plus tard, les présidences lituanienne (2013) et lettone (2015) du Conseil de l’UE entérinent le fait que les États baltes ne sont plus de jeunes États membres. Pourtant, la crise ukrainienne et le retour des pressions russes constituent un test crucial pour les démocraties baltes. C’est pourquoi, l’étude de l’européanisation et de la démocratisation des États baltes présente un intérêt géopolitique et scientifique particuliers.
Les interactions entre les facteurs exogènes et endogènes des transformations post-communistes sont au centre de cette étude, qui s’étend de la fin du régime soviétique à leur adhésion à l’UE. L’objectif principal est de mesurer la conditionnalité politique exercée par l’UE et d’autres organisations européennes dans les États baltes, à travers quatre études de cas : la lutte contre la corruption, l’adaptation de la fonction publique à l’UE, les réformes territoriales et enfin la promotion du droit des minorités nationales. Ces thèmes constituent autant de questions essentielles, à un moment où l’environnement géopolitique des États baltes redevient incertain.
Show Summary Details
Restricted access

Sur l’auteur/l’éditeur

Extract



Abdelhadi Bellachhab, docteur en sciences du langage de l’Université de Nantes, est maître de conférences HDR à l’Université de Nantes ; membre du laboratoire CoDiRe (EA4643) ; ses recherches portent sur la construction du sens, l’acquisition des compétences sémantique et pragmatique, la pragmatique contrastive et interculturelle et la sémantique conceptuelle.

Olga Galatanu, docteur en linguistique française de l’Université de Bucarest, HDR en sciences du langage de l’Université Paris XIII et docteur honoris causa de l’Université de Turku (Faculté des Humanités, Finlande), est professeur en sciences du langage à l’Université de Nantes (Co- DiRe). Ses recherches portent sur la génération du sens discursif et la reconstruction des significations linguistiques, dans la perspective d’une approche en sémantique théorique argumentative et cognitive.

Rana Kandeel, docteur en sciences du langage de l’Université Stendhal, Grenoble 3, est professeur-assistant à l’Université du Yarmouk en Jordanie : membre associé au laboratoire didactique des langues, des textes et des cultures (DILTEC EA 2288) de l’Université Sorbonne- Nouvelle Paris 3 ; ses recherches portent sur la didactique du FLE, l’utilisation des TIC dans l’enseignement/apprentissage du FLE, la mise en place des dispositifs intégrant les TIC.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.