Show Less
Restricted access

Le Continent basket

L’Europe et le basket-ball au XXe siècle

Series:

Edited By Fabien Archambault, Loïc Artiaga and Gérard Bosc

L’histoire du basket-ball s’est bâtie sur une erreur, d’ordre géographique. En effet, elle a longtemps consacré les États-Unis comme son centre unique, négligeant ce que les autres parties du monde avaient apporté à la balle au panier. Celle-ci est pourtant marquée par une diffusion planétaire, étonnamment rapide, avant les années 1920.
Ce livre réunit pour la première fois les meilleurs spécialistes de la question, et éclaire sous un jour nouveau les destinées du basket sur le Vieux Continent. C’est en Suisse que naît la Fédération internationale, en Allemagne que ce sport accède au statut olympique, dans les Pays Baltes qu’il est élevé à un haut niveau, tandis que l’ensemble des pays méditerranéens l’adopte comme une pratique majeure.
Sport par excellence des classes moyennes européennes, le basket-ball, initialement conçu comme un « anti-football » rationel et moderne, devient un des terrains privilégiés des affrontements de la Guerre froide. Dès lors, son histoire devient un outil privilégié pour saisir, en mouvement, une large part des dynamiques politiques et culturelles européennes, ainsi que la façon dont joue sur ces sociétés la référence américaine.
Show Summary Details
Restricted access

Remerciements

Extract



Le Continent basket prit forme lors d’un colloque international organisé en mai 2010 à Paris au Comité national olympique et sportif français. Intitulé « L’Europe du basket-ball (1919-1992). Politiques, images, identités », ce colloque était le fruit d’un partenariat entre l’Université de Limoges (Centre de recherche interdisciplinaire en histoire, histoire de l’art et musicologie – CRIHAM – et Espaces humains et interactions culturelles – EHIC), l’UMR IRICE (Institut Pierre Renouvin, Universités de Paris 1 et Paris 4), le Musée du Basket, la Fédération française de basket-ball (FFBB) et la Fédération internationale de basket-ball (FIBA). Son bon déroulement doit beaucoup à l’investissement généreux du président du Musée du Basket, Gérard Bosc, et de l’archiviste de la FFBB, Daniel Champsaur, au soutien sans failles d’Yvan Mainini, alors président de la FFBB, ainsi qu’à la participation de Robert Frank, Patrick Mignon, Borislav Stanković et Éric Vial. Le secrétaire général de la FIBA, Patrick Baumann, a accepté de nous laisser accéder aux archives de l’institution, et Geneviève Hartmann, qui en connaît tous les rouages, a partagé amicalement son savoir avec nous. Nous les remercions ici chaleureusement.

Rien n’aurait été non plus possible sans la bienveillance de ceux qui travaillent au sein de la famille basket à en diffuser l’histoire. Parmi eux, nous souhaitons particulièrement remercier pour leurs conseils avisés et toujours pertinents : Jean-Claude Bois, Francis Dane, Guy Evrard, Pedro Ferrándiz, François Fournier,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.