Show Less
Restricted access

Jacques Chevalier (1882–1962) et la philosophie française

Jean-François Petit

Brillant agrégé de philosophie à 21 ans, Jacques Chevalier a contribué, plus que tout autre, au rayonnement de la pensée française dans l’entre-deux guerres. Bon connaisseur de Platon et Aristote, disciple de Bergson, il va parcourir toute l’Europe pour faire connaitre Maine de Biran, Pascal et Descartes, tout en s’intéressant de près à la mystique.
Son travail sans précédent d’historien de la philosophie reste encore à découvrir, moins pour son engagement politique discutable que la profondeur de son travail d’historien de la philosophie.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre Six. Jacques Chevalier. Un pascalien dans l’âme

← 110 | 111 → CHAPITRE SIX

Extract

Assurément, Blaise Pascal a beaucoup compté dans l’enseignement philosophique de Jacques Chevalier. Il y consacre une biographie très conséquente, issue de neuf leçons professées à l’Université de Grenoble à l’hiver 1920-19211. L’ouvrage, couronné par l’Académie française, marque une très grande maîtrise du philosophe et une affinité personnelle indéniable. Il se dit redevable de Boutroux2 mais son approche, teintée de nationalisme3, fait preuve d’une large originalité dans le traitement de l’auteur. Chevalier consacre aussi à Pascal l’une de ses trois conférences au Trinity College d’Oxford en 1926, en cherchant visiblement les convergences possibles avec les Unitariens4. Enfin, preuve s’il en est de son souci d’atteindre le grand public, en 1936, il rédige le Pascal de la collection « Les grands cœurs » de Flammarion5. Il en est par la suite l’éditeur dans la collection de la Pléiade. Mais en fait, c’est toute l’œuvre de Chevalier qui semble avoir été inspirée par Blaise Pascal6.

Fidèle à l’esprit de la méthode de Bergson, Chevalier se refuse à toute approche systématique de la philosophie de Pascal. Non seulement celui-ci n’aurait pas eu de système mais ce serait une erreur de vouloir séparer son œuvre de sa vie. Ainsi déclare-t-il que sa pensée s’est édifiée ← 111 | 112 → « au-dedans de son âme », bâtie sur toutes les expériences qu’il avait vécues, à savoir « la science, le monde, la foi »7.

Cette approche...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.