Show Less
Restricted access

Et Jean-Baptiste Say… créa l’Entrepreneur

Préface d’André Tiran

Series:

Société Internationale Jean-Baptiste Say

À la fin du 18e siècle, l’initiative individuelle a été magnifiée pour permettre à l’économie de sortir de son état de passivité et de sclérose. Jean-Baptiste Say (1767–1832), économiste français et partisan de la révolution française, a produit une théorie générale de l’entrepreneur où l’innovation tient une place essentielle. L’entrepreneur peut être à la fois gestionnaire, capitaliste, innovateur. Say créa l’entrepreneur et le dota de moult charismes : esprit de conduite, génie des affaires, capacité d’entreprendre, sens du risque et d’initiative, création de valeur et d’emplois, grandes capacités gestionnaires, etc. Il s’agit d’un entrepreneur que les politiques et les « forces actuelles de marché » cherchent à ressusciter pour donner un nouveau souffle à notre économie léthargique.
Les auteurs de l’ouvrage discutent de la notion et de la fonction de l’entrepreneur dans l’œuvre de Say pour montrer son actualité économique, sociale et politique. Ils présentent aussi le contexte économique et intellectuel à partir duquel a émergé la théorie de l’entrepreneur. Entrepreneur, professeur, journaliste, lui-même, Say… créa l’entrepreneur et a légué à l’analyse (et à la philosophie) économique un « outil » de sortie de crise.
Show Summary Details
Restricted access

La libération des forces de production chez Jean-Baptiste Say : dans la lignée des encyclopédistes

Extract



Blandine LAPERCHE1

Laboratoire de Recherche sur l’Industrie et l’Innovation CLERSE (UMR-CNRS, 8019) Université du Littoral-Côte d’Opale Réseau de Recherche sur l’Innovation Société Internationale Jean-Baptiste Say, France

C’est que l’intérêt privé est le plus habile des maîtres. J.-B. Say, 1841 [2006, p. 439]

Dans le Traité d’Économie Politique et le Cours Complet d’Économie Politique, Jean-Baptiste Say consacre de longs développements aux corporations de métiers et aux réglementations relatives à l’industrie, sur lesquelles il porte un point de vue très critique. Son examen sévère de leurs fondements et de leurs conséquences s’inscrit dans une vision plus générale de l’organisation des activités économiques et du rôle des institutions, en d’autres termes dans sa conception plus générale de l’économie politique. Son économie politique est en effet à la fois théorique et pratique, ses fondements majeurs sont le respect de liberté d’entreprise et la recherche de l’intérêt individuel pour aboutir à l’intérêt général et elle couvre un large spectre de thématiques que l’on peut résumer dans le triptyque production-distribution-consommation (Potier, Tiran, 2003). L’analyse de Say s’inscrit de plus dans un contexte particulier, celui des premiers pas de la Révolution industrielle, que l’auteur observe avec intérêt. Fasciné par le développement des sciences, des techniques, des machines et des manufactures, ses arguments à l’encontre des règlements de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.