Show Less
Restricted access

Et Jean-Baptiste Say… créa l’Entrepreneur

Préface d’André Tiran

Series:

Société Internationale Jean-Baptiste Say

À la fin du 18e siècle, l’initiative individuelle a été magnifiée pour permettre à l’économie de sortir de son état de passivité et de sclérose. Jean-Baptiste Say (1767–1832), économiste français et partisan de la révolution française, a produit une théorie générale de l’entrepreneur où l’innovation tient une place essentielle. L’entrepreneur peut être à la fois gestionnaire, capitaliste, innovateur. Say créa l’entrepreneur et le dota de moult charismes : esprit de conduite, génie des affaires, capacité d’entreprendre, sens du risque et d’initiative, création de valeur et d’emplois, grandes capacités gestionnaires, etc. Il s’agit d’un entrepreneur que les politiques et les « forces actuelles de marché » cherchent à ressusciter pour donner un nouveau souffle à notre économie léthargique.
Les auteurs de l’ouvrage discutent de la notion et de la fonction de l’entrepreneur dans l’œuvre de Say pour montrer son actualité économique, sociale et politique. Ils présentent aussi le contexte économique et intellectuel à partir duquel a émergé la théorie de l’entrepreneur. Entrepreneur, professeur, journaliste, lui-même, Say… créa l’entrepreneur et a légué à l’analyse (et à la philosophie) économique un « outil » de sortie de crise.
Show Summary Details
Restricted access

La diffusion mondiale de l’œuvre de Jean-Baptiste Say. Traductions précoces et impacts sélectifs

Extract

La diffusion mondiale de l’œuvre de Jean-Baptiste Say

Traductions précoces et impacts sélectifs

Mariano CASTRO-VALDIVIA

Université de Jaén, Espagne

Jean Baptiste Say est né à Lyon (France) le 5 janvier 1767. Journaliste, agent d’assurance et entrepreneur. En novembre 1799, il a été nommé membre du Tribunat. Son caractère indépendant et insoumis conduisit à de fréquents désaccords avec Napoléon, aggravés après la publication du Traité en 1803, de sorte qu’il fut bientôt remercié et dut quitter Paris. En 1819, il était professeur d’économie au Conservatoire National des Arts et Métiers et de 1830 au Collège de France à Paris. Décédé le 15 novembre 1832. Ses principaux ouvrages sont : Traité d’économie politique, ou Simple exposition de la manière dont se forment, se distribuent et se consomment les richesses (1803) ; Catéchisme d’économie politique, ou Instruction familière qui montre de quelle façon les richesses sont produites, distribuées et consommées dans la société (1815) ; Lettres à M. Malthus sur différents sujets d’économie politique, notamment sur les causes de la stagnation générale du commerce (1820) et Cours complet d’économie politique pratique, ouvrage destiné à mettre sous les yeux des hommes d’État, des propriétaires fonciers et des capitalistes, des savants, des agriculteurs, des manufacturiers, des négociants et en général de tous les citoyens, l’économie des sociét...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.