Show Less
Restricted access

Le sujet poétique chez Apollinaire et Huidobro

Series:

Jaime Baron

Le sujet poétique est une notion paradoxale qui nous renseigne de façon paradigmatique sur le devenir de la poésie moderne. Ses éclatements et ses scissions à la fin du Symbolisme définissent un champ sémiotique que les avant-gardes historiques ont adapté ou transformé.
L’étude de l’œuvre d’Apollinaire et de celle de Huidobro montre à quel point une description stable du sujet est pertinente pour comprendre les raisons profondes de la poésie, de la crise à la célébration lyrique et jusqu’à la pure spatialisation.
Cet ouvrage cherche à cerner la dynamique de deux définitions majeures du « sujet » et à éclaircir ses espaces d’allocution et de représentation culturelle. D’ Alcools à Altazor, le sujet et son corollaire intermittent, le mythe du Je-Poète, présentent des formes bien visibles dans le contexte des avant-gardes. Croix, avion, moulin, soldat : à la construction intertextuelle des figures identitaires se superpose leur récit auctorial. Se pose, alors, une question plus vaste : comment le Moi fait-il événement ?
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre III. Altazor : vers la spatialité

Extract

CHAPITRE III

Altazor : vers la spatialité

À la lumière de l’œuvre huidobrienne antérieure, Altazor o el viaje en paracaídas1 (1931) synthétise et surmonte les crises de la subjectivité. Au-delà de la fragmentation de la tmèse des années 1917-1918 et de la représentation anti-médiatrice des années 1920, le locuteur d’Az incarne la spatialité comme mode d’existence propre. Sa mobilité absolue dans l’espace s’accompagne, dans le plan narratif du poème, d’un mouvement de chute correspondant à la « fuerza de atracción de la muerte » (Az, p. 56). Mais cette descente inévitable se situe dans un univers charmé par un jeu qui exclut la séparation. Quand le locuteur saisit son parachute ce doit être « Entre una estrella y dos golondrinas » (ibid.), et quand il trouve « un precioso aeroplano » (Az, p. 55-56), métonymie du Poète avant-gardiste, on nous dit que celui-ci « Buscaba un rincón del cielo donde guarecerse de la lluvia », impliquant par là un espace planétaire multiple mais sans division.

Jeu et spatialisation vont de pair. En témoigne le « rincón del cielo », qui transforme le ciel en univers familier et microscopique, ou le parachute qui « se enredó en una estrella apagada que seguía su órbita concienzudamente » (Az, p. 56). Le jeu dans l’espace s’assimile au jeu poétique tout court :

Juego de ángel allá en el infinito

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.