Show Less
Restricted access

Le Père Noël de la Poste

La surprenante histoire de son secrétariat (1962–2012)

Series:

Valérie-Inés De la Ville and Antoine Georget

Au cours des années 1950, de rares enfants eurent la joie de recevoir un courrier signé du Père Noël. Victime de son succès, cette initiative discrète de receveuses des Postes a dû être portée à la connaissance de la hiérarchie du ministère des PTT. Ce dernier a officiellement lancé en 1962 le « Service du courrier du Père Noël » avec la participation active de Françoise Dolto comme toute première secrétaire. Ainsi, depuis plus de cinquante ans, chaque lettre adressée au Père Noël est traitée par son secrétariat, qui rédige la carte réponse et la distribue avec la complicité des postiers avant la nuit de Noël. L’histoire de ce service révèle deux mouvements opposés : l’un issu du terrain, élan généreux tourné vers les rêves des enfants ; l’autre, porté par la hiérarchie, visant à diffuser la culture commerciale et marketing. Les frictions récurrentes entre ces deux logiques révèlent la transformation du rituel de la lettre au Père Noël, au cœur des tensions qui se nouent entre les pratiques de transmission familiale, les enjeux éducatifs promus par l’école et la montée en puissance de médias de masse ciblant les jeunes audiences. Mais, au-delà, la mission de ce secrétariat original exprime un engagement collectif pour le bonheur des enfants et incarne profondément l’identité même de l’administration postale.
Show Summary Details
Restricted access

Préface

Extract



Après Cher Père Noël publié en 2012 aux éditions Télémaque il, fallait que le beau travail du Comité pour l’histoire de la Poste piloté par Muriel Le Roux (CNRS) avec Sébastien Richez et Josiane Foynat (CHP), et réalisé par Valérie-Inés de La Ville et Antoine Georget (Université de Poitiers) lorsqu’ils m’avaient prêté main forte pour aboutir à un livre destiné au grand public, engendre une publication plus scientifique et plus universitaire : c’est chose faite.

Ce travail est remarquable en bien des points. Il constitue avant tout un formidable outil de mémoire : il nous rappelle qu’il était possible dans une grande administration, il y a plus de cinquante ans, que le « Père Noël de la Poste » naisse d’initiatives individuelles, pour des raisons sentimentales, à une époque où les grandes entreprises n’étaient pas encore paralysées par ceux des juristes et autres contrôleurs de gestion qui ne comprennent pas que leur précieux métier consiste à veiller au respect des bonnes règles de gestion des organisations sans pour autant cesser de rester des facilitateurs, habilités à débloquer les grandes machines plutôt qu’à les enrayer.

Avant même que Jacques Marette ne transforme sa sœur Françoise Dolto en secrétaire particulier du Père Noël, des postières n’avaient pas supporté que les lettres des enfants restent sans réponse et se perdent dans les nuages et dans...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.