Show Less
Restricted access

Linguistique et stylistique des figures

Series:

Edited By Cécile Barbet

Quand une construction fait-elle figure ? Et quel type de figure fait-elle ? Comment sont interprétées et parsées les figures ? À quoi servent-elles ? Quels outils, développés par la linguistique contemporaine, peuvent être utiles à la description et l’explication des figures de style et du discours ? Ce volume propose une réflexion collective sur ces questions qui sont abordées au travers de l’étude, entre autres, de la métaphore, du proverbe métaphorique, de l’hyperbate, de l’anacoluthe, de la métonymie et de l’hyperbole.
Show Summary Details
Restricted access

Quand la phrase se casse la figure. Modèles psycholinguistiques de l’anacoluthe et de l’hyperbate

Extract

Antoine GAUTIER

Paris-Sorbonne (STIH/HTL)

À Gérard Berthomieu,

Dans cette contribution, nous interrogeons le rapport entre stylistique des figures et linguistique cognitive à travers la caractérisation de deux figures de construction que sont l’hyperbate et l’anacoluthe. L’objectif de ce travail est de déterminer la capacité des modélisations théoriques du traitement psycholinguistique de la phrase à affiner ou à revoir la description de ces figures proposée par la tradition rhétorico-grammaticale.

Dans un premier temps, nous rappelons la place particulière des figures dites « de construction » dans la typologie stylistique et leur faible représentation dans l’approche cognitiviste de la figuralité. Dans un second temps, à la lumière d’un modèle psycholinguistique du parsing, nous examinons le cas de l’anacoluthe et essayons d’en proposer une typologie fondée sur des hypothèses de traitement cognitif et reprenant pour partie la taxinomie de Bonhomme (2005). Enfin, nous envisageons l’hyperbate dans une perspective semblable, et proposons pour celle-ci une esquisse de typologie fondée sur le traitement cognitif.

1. Linguistique et stylistique des figures de construction

1.1. Des frontières disciplinaires mouvantes

S’il est vrai que la stylistique moderne se fonde en s’interrogeant sur ses rapports avec la linguistique, sa naissance s’inscrit dans ce que ← 77 | 78 → G. Philippe (2002) nomme le « moment grammatical de la littérature », cette période qui s’étend du dernier quart du XIXe siècle jusqu’aux années 1940, et qui se...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.