Show Less
Restricted access

Les co-prédicats adjectivants

Propriétés et fonction des adjectifs et des participes adjoints

Series:

Eva Havu and Michel Pierrard

La fonction adjointe des adjectifs et des participes a été moins méthodiquement explorée que les fonctions « canoniques » d’épithète ou d’attribut. De nombreux travaux ont certes abordé des aspects particuliers de leur fonctionnement (épithète détachée, attribut de l’objet, apposition), mais ces formes adjectivantes adjointes sont rarement appréhendées dans leur unité et insuffisamment caractérisées du point de vue de leur nature et de leur fonction. La présente étude vise à analyser plus systématiquement la nature et la fonction de ces formes adjectivantes, ainsi que la fonction co-prédicative qu’elles remplissent dans l’énoncé. L’analyse du fonctionnement interne des tours sélectionnés et de leur rapport avec la prédication régissante permettra d’identifier les propriétés qui justifient leur regroupement sous une étiquette commune, celle de « co-prédicat adjectivant ». Cet ouvrage a aussi l’ambition de contribuer à la réflexion sur une série de concepts et de questions théoriques impliqués dans l’interprétation des co-prédicats adjectivants tout en nous amenant à explorer les confins de la syntaxe propositionnelle et de discuter d’un domaine spécifique à la frontière entre la micro- et la macro-syntaxe.
Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE 6. Co-prédicats adjectivants non contraints et structuration de l’information

Extract

| 201 →

CHAPITRE 6

Co-prédicats adjectivants non contraints et structuration de l’information

Le détachement est généralement appréhendé en analyse du discours comme une opération qui permet de moduler l’information connue ou nouvelle (voir par exemple pour le français : Combettes 1998 ; Neveu 2003, Prévost 2003). Il exprime la topicalisation ou la thématisation d’un élément qui est identifié ainsi comme ce qui est connu, « ce à propos de quoi on va apporter des éléments nouveaux » au moyen d’une prédication, qui constitue le commentaire. De par son fonctionnement détaché et son positionnement fréquent au début ou à la fin de l’énoncé composé, le co-prédicat adjectivant non contraint sera également exploité pour jouer un rôle informationnel dans la progression discursive.

Le positionnement du co-prédicat serait dès lors un indice capital non seulement pour orienter l’interprétation du rapport interprédicatif au sein de la prédication composée (cf. chapitre 5, section 1.3.2.), mais aussi, sur le plan de la progression de l’information au sein d’un texte, pour saisir le fonctionnement de la prédication composée dans la linéarité du discours.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.