Show Less
Restricted access

Insects in Literature and the Arts

Series:

Edited By Laurence Talairach-Vielmas and Marie Bouchet

This bilingual collection of essays (in English and French) looks at entomology and representations of insects from a scientific, historical, philosophical, literary and artistic viewpoint.
The contributions illustrate the various responses to the insect world that have developed over centuries, concentrating upon the alien qualities of insects – a radical otherness that has provoked admiration and fear, or contributed to the debates over humans’ superiority over animals, especially during the evolutionary theory controversy, or in today’s ecological debates. Insects not only helped shape new discourses on nature and on the natural world, but their literary and artistic representations also reveal how humans relate to their environment.
Show Summary Details
Restricted access

Le Maître du codex Cocharelli. Enlumineur et pionnier dans l’observation des insectes (Colette Bitsch)

Extract

Enlumineur et pionnier dans l’observation des insectes

Colette BITSCH

La dénomination ‘Maître du codex Cocharelli’ désigne l’artiste, resté inconnu à ce jour, qui a enluminé un manuscrit italien de grand luxe dans le second quart du XIVe siècle.1 Ses enluminures sont célèbres à plus d’un titre, en particulier parce qu’elles incluent des figurations d’animaux invertébrés, des Mollusques et des Arthropodes, alors que ces groupes zoologiques étaient pratiquement ignorés des bestiaires et des encyclopédies du Moyen Âge.2 Parmi ces animaux, les insectes sont largement majoritaires et l’expression naturaliste des représentations a beaucoup étonné les historiens d’art.3 L’étude de la faune entomologique du codex Cocharelli est reprise ici selon les critères scientifiques de la systématique entomologique qui, rappelons-le, n’ont été mis en œuvre qu’à partir du XVIIe siècle. En fait, il s’agit de cerner le sens de l’observation dont a fait preuve l’enlumineur avant d’exprimer son talent d’artiste animalier sur le parchemin. Ainsi, la personnalité originale de cet artiste rattaché à la pré-Renaissance italienne du ‘trecento’ pourra être circonscrite et les relations unissant les miniatures au texte apparaîtront plus riches d’enseignements que la seule vocation ornementale retenue jusqu’alors.

Le codex Cocharelli nous est parvenu incomplet, fragmenté et dispersé. Les folios connus appartiennent à la British Library de Londres (Ms. Additional 27695 et 28841, Ms. Egerton 3127 et 3781), au Musée des Arts de Cleveland (J.H. Wade Fund n. 1953.152) et au Mus...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.