Show Less
Restricted access

Services et environnement

Les enjeux énergétiques de l’innovation dans les services

Series:

Charlotte Fourcroy

Dans le contexte actuel d’une économie dominée par les activités de services et de la montée des préoccupations énergétiques, cet ouvrage est consacré à la question de la consommation d’énergie des services. Les services ne sont pas immatériels, en particulier sous l’angle énergétique.
L’interactivité, qui est considérée comme l’une des caractéristiques fondamentales des activités de services, est une source majeure de matérialité. Celle-ci repose sur des systèmes physiques de transport et de communication qui sont énergivores. Par ailleurs, les services nécessitent l’utilisation de nombreux équipements et infrastructures.
Les dynamiques d’innovation et de changement dans les services ont des répercussions majeures sur la demande d’énergie. Il ne s’agit pas seulement des innovations visant les économies d’énergie, mais aussi des innovations de services répondant aux grands enjeux économiques.
Cette analyse se base sur une investigation empirique approfondie dans le secteur hospitalier et dans celui de la grande distribution alimentaire, particulièrement touchés par la question de la transition énergétique.
Show Summary Details
Restricted access

Annexes

Les hypothèses du scénario tendanciel dans le secteur hospitalier

Extract

ANNEXE 1

Dans ce scénario, l’activité hospitalière reste identique. Seul le nombre annuel d’hospitalisations varie. Ce dernier est fonction de l’évolution de la population et de l’évolution du taux d’hospitalisation. L’évolution de la population suit les projections de l’INSEE. Le taux d’hospitalisation, pour sa part, est notamment fonction de l’état de santé de la population et, en particulier, de son vieillissement1. Dans le cadre de ce scénario, dans lequel l’offre de soin n’évolue pas, nous faisons l’hypothèse que, dans les années à venir, le taux d’hospitalisation évoluera avec le vieillissement de la population. Sur 100 personnes, et par rapport à 2010, il y aura, en 2035, 8 personnes supplémentaires âgées de 60 ans et parmi elles, 5 personnes supplémentaires âgées de plus de 75 ans. Nous faisons donc l’hypothèse que, entre 2010 et 2035, sur 100 personnes, le nombre d’hospitalisations augmentera de 5.

La conséquence immédiate de ces hypothèses est une augmentation du besoin de surface hospitalière, proportionnelle à l’augmentation des hospitalisations.

Dans le cadre de ce scénario, les établissements hospitaliers cherchent à respecter les réglementations en vigueur, sans réaliser d’efforts supplémentaires. Certaines évolutions du besoin, ou du rendement des technologies, ne sont pas le fruit d’une stratégie raisonnée de la part des hôpitaux, mais la conséquence d’une évolution du contexte et du marché des équipements en question2. Nous faisons l’hypoth...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.