Show Less
Restricted access

Services et environnement

Les enjeux énergétiques de l’innovation dans les services

Series:

Charlotte Fourcroy

Dans le contexte actuel d’une économie dominée par les activités de services et de la montée des préoccupations énergétiques, cet ouvrage est consacré à la question de la consommation d’énergie des services. Les services ne sont pas immatériels, en particulier sous l’angle énergétique.
L’interactivité, qui est considérée comme l’une des caractéristiques fondamentales des activités de services, est une source majeure de matérialité. Celle-ci repose sur des systèmes physiques de transport et de communication qui sont énergivores. Par ailleurs, les services nécessitent l’utilisation de nombreux équipements et infrastructures.
Les dynamiques d’innovation et de changement dans les services ont des répercussions majeures sur la demande d’énergie. Il ne s’agit pas seulement des innovations visant les économies d’énergie, mais aussi des innovations de services répondant aux grands enjeux économiques.
Cette analyse se base sur une investigation empirique approfondie dans le secteur hospitalier et dans celui de la grande distribution alimentaire, particulièrement touchés par la question de la transition énergétique.
Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE 1: La matérialité énergétique des services

Extract

CHAPITRE 1

Souvent qualifiés d’immatériels dans la littérature économique, les services représentent également une faible part du bilan énergétique. Pourtant, les consommations d’énergie des services ne cessent de croître et les statistiques indiquent que les consommations énergétiques des pays augmentent avec leur niveau de tertiarisation. Dans ce chapitre, nous souhaitons contribuer à combler le déficit de connaissances concernant les consommations d’énergie des activités de services, en particulier en identifiant les sources de consommation d’énergie des services. Nous montrons que les activités de services sont plus consommatrices d’énergie qu’il n’y paraît. Elles nécessitent notamment des consommations d’énergie en amont et en aval de la prestation de service, telle qu’elle est généralement définie dans la littérature économique.

La première partie de ce travail est consacrée à la définition de notre domaine d’étude : les services et le secteur tertiaire (section 1). Si aucune définition ne fait l’unanimité, un compte rendu de l’évolution de la définition des services permet d’identifier un certain nombre de leurs spécificités. Deux de ces caractéristiques, l’immatérialité et la coproduction, sont analysées du point de vue de leurs répercussions énergétiques (section 2). Finalement, à partir d’une décomposition théorique de la prestation de services, nous nous attachons à identifier l’ensemble de ses sources de consommation d’énergie (section 3). Nous intégrons autant que...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.