Show Less

Narratives of French Modernity

Themes, Forms and Metamorphoses- Essays in Honour of David Gascoigne

Series:

Lorna Milne and Mary Orr

Inspired by the work of their colleague David Gascoigne, a group of scholars from the UK and France examine in this book the narrative strategies of some of the most interesting and important French writers of the twentieth and twenty-first centuries. Stretching chronologically from 1905 to 2005, the volume examines a wide variety of prose genres, from pornography to Bildungsroman to magic realism, as well as poetry. Michel Tournier figures in several of the contributions, emerging as something of a touchstone for many of the thematic preoccupations that are common throughout the period: values and authority, self and other, identity, spirituality, migration and exile, sexuality, the body, violence and war, and language. The authors also examine the flourishing of intertextuality, as well as the use of traditional forms, such as mythical structures and the ‘robinsonade’, to undermine authoritative ‘métarécits’. Probing these themes and forms, and their metamorphoses across 100 years, the essays demonstrate a striking degree of continuity, linking writers as different as Apollinaire and Houellebecq or Valéry and Fleutiaux, and highlight the difficulty of dividing the period neatly into chronologically ordered categories labelled ‘modern’ or ‘postmodern’.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Anne Chevalier - L’Enfance perturbe et fertilise le récit dans la littérature française du vingtième siècle : l’exemple de Chamoiseau -139

Extract

Anne Chevalier L’Enfance perturbe et fertilise le récit dans la littérature française du vingtième siècle : l’exemple de Chamoiseau La littérature du dix-neuvième siècle n’a pas ignoré l’enfance, mais elle y cherchait plutôt des images de la société qui construit ou détruit une vie selon les conditions qu’elle lui impose : figures radieuses d’un âge d’or ou victimes d’une impitoyable misère. Les récits d’enfance sont rassemblés et étudiés par des psychosociologues et des pédagogues en quête de réponses à la question de savoir si l’homme naît bon ou méchant, ou de modèles pour mieux éduquer l’adulte à venir.1 Le domaine de l’enfance est limité à la vie familiale, à la puérilité, aux idéologies du progrès social, comme si le temps éphémère de l’âge enfantin le réduisait à l’insignifiance : les titres des études sont parlants, ‘Monsieur Bébé’, ‘L’enfant-roi’ ; même un chercheur spécialisé comme Richard N. Coe ne peut aborder le sujet qui l’a occupé pendant des années sans af ficher un sourire attendri, un peu condescendant.2 Les sciences humaines ont connu des révolutions au vingtième siècle, et les écrivains se sont révélés moins soucieux de guider leurs lecteurs et de leur faire connaître les lois de la psychologie et de la société des hommes : ils tendent plutôt à se perdre et les perdre en interrogeant le monde,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.