Show Less

La Ville en scène en France et en Europe (1552-1709)

Series:

Edited By Jan Clarke, Pierre Pasquier and Henry Phillips

La contribution de ce volume consiste à s’adresser aux questions que provoque l’émergence du théâtre européen, mais surtout le théâtre français, dans le contexte d’un urbanisme grandissant. Dès le XVI e siècle, la ville et ses habitants sont témoins d’une évolution de plus en plus importante concernant l’architecture et la vie humaine. C’est en grande partie à travers le genre comique que ce livre explore ces transformations, selon les perspectives diversifiées que la ville produit à une époque de mutations sociales et d’expansion démographique rapide. L’identité de la ville en scène se construit tantôt par les possibilités de mouvement pour les citadins en allant d’un quartier à l’autre, tantôt par le passage de la ville à la campagne, tantôt par les possibilités de se rencontrer offertes par les foules et par les occasions sociales. Alors, la sociabilité comme elle est représentée sur la scène suscite non seulement le besoin de créer et de mettre en œuvre de nouvelles formes d’interaction humaine, mais aussi amène à réfléchir, implicitement ou explicitement, sur les valeurs qui s’y associent. Enfin, l’aspect imposant de la nouvelle ville invite à mettre en scène de manière imaginative cet environnement urbain. Le théâtre invente donc la ville en en faisant l’un de ses principaux personnages.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

KAREN NEWMAN De Londres à Paris: l’imaginaire urbain sur la scène comique du XVIIe siècle 121

Extract

KAREN NEWMAN De Londres à Paris: l’imaginaire urbain sur la scène comique du XVIIe siècle Le XVIIe siècle fut marqué par un vaste phénomène d’urbanisation qui s’étendit sur l’ensemble de l’Europe de l’Ouest.1 Alors que Venise et Anvers ont occupé le cœur du paysage urbain tout au long du XVIe siècle, elles avaient déjà décliné dès 1590.2 Londres et Paris, en revanche, se dévelop- paient d’une façon prodigieuse. La population de Londres a quadruplé entre 1550 et 1650, passant de plus de 80 000 à 400 000 habitants; en 1700 on comptait ainsi plus d’un demi-million de Londoniens.3 Paris, qui n’a pas connu une expansion aussi rapide et dont la population urbaine était d’une importance moindre (2,5 pour cent à Paris contre 7 pour cent à Londres), s’est étendue plus tôt. Les guerres de religion et plus tard la Fronde n’ont 1 Voir Jan de Vries, European Urbanization 1500–1800 (Cambridge, MA: Harvard University Press, 1984). Pour une étude plus générale sur les modes d’urbanisation et sur l’importance des réseaux et des systèmes urbains, se reporter à de H. J. Dyos, ‘Agenda for Urban Historians’, in The Study of Urban History, éd. H. J. Dyos (London: Edward Arnold, 1968) et récemment Christopher Friedrichs, The Early Modern City 1450–1750 (London: Longmans, 1995). Je tiens tout particulièrement à remercier Julie Sage. Son aide ainsi que ses conseils m’ont été particulièrement précieux pour mener à bien...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.