Show Less

De l’abject et du sublime

Georges Bataille, Jean Genet, Samuel Beckett

Series:

Claire Lozier

Ce livre analyse les rapports existants entre les notions d’abject et de sublime – que tout semble opposer et que la critique interroge à nouveau depuis quelques années, mais de manière séparée – pour penser la crise de la représentation survenue au vingtième siècle. Inaugurée par la déclaration hégélienne de la mort de l’esthétique en 1835 et entérinée par la guerre et l’expérience des camps invalidant, selon Adorno, les possibilités de l’art, cette crise invite à s’interroger sur les deux extrêmes de la représentation que sont l’abject et le sublime. C’est ce que font, chacune à leur manière, les œuvres de Georges Bataille, Jean Genet et Samuel Beckett. Dans leurs textes de théorie et de fiction, l’abject et le sublime occupent une place centrale, en tant que thématique, esthétique et poétique. Les deux notions y sont, dans chaque cas, indissociables. Ce livre montre que cette indissociabilité est caractéristique de la mutation esthétique advenue au siècle dernier. Par l’étude de trois œuvres majeures révélatrices de cette mutation, il révèle la nécessité actuelle de penser l’abject et le sublime conjointement, tout en offrant une nouvelle lecture des textes considérés.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion 291

Extract

Conclusion Points de comparaison Les œuvres étudiées dans les chapitres précédents présentent un certain nombre de points communs qui justifient leur comparaison. Elles s’éri- gent toutes contre le préjugé de la doxa qui veut que l’abject et le sublime soient des entités incompatibles dont la séparation structure l’organisation du monde et de la pensée selon un système d’exclusion vertical ségrégatif. Bien que la fréquence d’utilisation des termes varie en fonction des auteurs (les mots abject et sublime, ainsi que leur paradigme morphologique, sont partout dans les textes de Genet, moins fréquents dans ceux de Bataille, quasi inexistants dans ceux de Beckett), cette doxa est systématiquement interrogée dans leurs textes théoriques et déconstruite dans leurs textes de fiction. Un autre monde se constitue dans lequel est proposé un nouvel ordre des choses réinventant les rapports entre les notions étudiées. La primauté qui est donnée aux personnages de marginaux dans l’en- semble des textes des trois auteurs contribue, en premier lieu, à désorienter la hiérarchie des valeurs. Les héros des textes sont des êtres immoraux et per- vers perdus dans l’abjection (Bataille), des hors-la-loi homosexuels (Genet) ou des marginaux sales et libidineux (Beckett). Les misérables hors-la-loi de Genet et les clochards marginaux de Beckett s’opposent, néanmoins, aux bourgeois décadents des fictions de Bataille. Le caractère extrême de la quête de ces personnages (Bataille)...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.