Show Less

Religion, Ethics, and History in the French Long Seventeenth Century - La Religion, la morale, et l’histoire à l’âge classique

Series:

Edited By William Brooks and Rainer Zaiser

In June 2006 delegates from eight countries representing six French, US, and British-based learned societies met at St Catherine’s College, Oxford, for a conference on the French long seventeenth century entitled ‘Modernités/Modernities’. Twenty of the best papers on religion, ethics and history were selected for this volume, and they present new perspectives on topics as diverse as devotion and pornography, artifice and the pursuit of truth, Bruscambille and Pascal, historiography from the sixteenth century to Voltaire, and, of course, the Querelle des Anciens et des Modernes.
En juin 2006 un colloque sur le thème de la modernité pendant l’âge classique a réuni à St Catherine’s College, Oxford des spécialistes venus de huit pays pour représenter six sociétés savantes dont quatre françaises, une américaine, et une britannique. Vingt communications choisies parmi les meilleures sont recueillies dans le présent volume, sur des sujets aussi divers que la dévotion et la pornographie, l’artifice et la recherche de la vérité, Bruscambille et Pascal, l’historiographie tant du seizième siècle que de Voltaire et, bien entendu, la Querelle des Anciens et des Modernes.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

«Les sçavans ne doivent estre paresseux»: homo faber historiographe au XVIe siècle 175

Extract

ISABELLE LACHANCE «Les sçavans ne doivent estre paresseux»: homo faber historiographe au XVIe siècle Bien qu’avec des visées de loin plus modestes, je me propose ici de prolonger une réflexion de Philippe Desan, qui souligne le «rapport essentiel», mais surtout très nouveau au XVIe siècle, «entre l’historien et les sources archivistiques».1 Aussi est-ce par une exploration de l’«agir l’histoire à la Renaissance» – plus particulièrement, à la fin de cette période – que je souhaite poursuivre la synthèse présentée dans l’ouvrage Penser l’histoire à la Renaissance de cet auteur. Seront ici tracés les contours d’une éthique de l’action qui se révèle chez l’historien comme le produit d’un regard actif posé sur son objet et sa propre relation à celui-ci à travers le jugement, l’examen, la régulation et la correction de sa perception du monde et de lui-même, davantage qu’à travers un énoncé de méthode systématique.2 Bref, le résultat du travail historien m’intéressera moins ici que le programme que se donnent certains praticiens par le biais d’un paratexte souvent prolixe. Un exemple éloquent en guise de mise en bouche: celui de 1 L’auteure tient à remercier le programme de bourses postdoctorales du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada pour son soutien financier. La citation qui fait partie du titre est tirée de Louis le Roy, De la vicissitude ou variété des choses en l’univers [1575] (Paris: Fayard, 1988): «Parquoy si tous estiment le...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.