Show Less

Religion, Ethics, and History in the French Long Seventeenth Century - La Religion, la morale, et l’histoire à l’âge classique

Series:

Edited By William Brooks and Rainer Zaiser

In June 2006 delegates from eight countries representing six French, US, and British-based learned societies met at St Catherine’s College, Oxford, for a conference on the French long seventeenth century entitled ‘Modernités/Modernities’. Twenty of the best papers on religion, ethics and history were selected for this volume, and they present new perspectives on topics as diverse as devotion and pornography, artifice and the pursuit of truth, Bruscambille and Pascal, historiography from the sixteenth century to Voltaire, and, of course, the Querelle des Anciens et des Modernes.
En juin 2006 un colloque sur le thème de la modernité pendant l’âge classique a réuni à St Catherine’s College, Oxford des spécialistes venus de huit pays pour représenter six sociétés savantes dont quatre françaises, une américaine, et une britannique. Vingt communications choisies parmi les meilleures sont recueillies dans le présent volume, sur des sujets aussi divers que la dévotion et la pornographie, l’artifice et la recherche de la vérité, Bruscambille et Pascal, l’historiographie tant du seizième siècle que de Voltaire et, bien entendu, la Querelle des Anciens et des Modernes.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Querelle de la langue française, querelle des Anciens et des Modernes: quels liens? 221

Extract

CLAUDINE NÉDÉLEC Querelle de la langue française, querelle des Anciens et des Modernes: quels liens? Dans deux poèmes des Contemplations (1856), «Réponse à un acte d’accusation» (VII) et «Quelques mots à un autre» (XXVI),1 Victor Hugo répond avec une ironie véhémente aux «Géronte[s] littéraire[s]» (XXVI, v. 19) qui l’accusent, au nom de Boileau, Rapin, Bouhours, et Vaugelas, d’avoir «Secoué le passé du haut jusques en bas, / Et saccagé le fond autant que la forme» (VII, v. 24–25): C’est horrible! oui, brigand, jacobin, malandrin, J’ai disloqué ce grand niais d’alexandrin. Les mots de qualité, les syllabes marquises, Vivaient ensemble au fond de leurs grottes exquises, Faisant la bouche en cœur et ne parlant qu’entre eux. J’ai dit aux mots d’en bas: Manchots, boiteux, goitreux, Redressez-vous, planez, et mêlez-vous, sans règles, Dans la caverne immense et farouche des aigles! (XXVI, v. 83–90) Car pour être de son temps, pour être libre, pour être Moderne, il faut (entre autres) supprimer les «castes» classiques qui parquaient les mots en «bien ou mal nés» (VII, v. 41), et «mettre un bonnet rouge au vieux dictionnaire» (VII, v. 66): Oui, de l’ancien régime ils ont fait tables rases, Et j’ai battu des mains, buveur du sang des phrases, Quand j’ai vu, par la strophe écumante et disant Les choses dans un style énorme et rugissant, L’Art poétique pris au collet dans la rue, Et quand j’ai...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.