Show Less

Dans le feuilletage de la terre

Sur l’œuvre poétique de Marie-Claire Bancquart- Colloque de Cerisy

Series:

Béatrice Bonhomme, Aude Préta-de Beaufort and Jacques Moulin

Ce livre se consacre à l’œuvre de Marie-Claire Bancquart, poète, romancière, essayiste et critique. Habiter le monde en conscience, en y effleurant des joies, en y devinant des survies dans l’immanence, sans rien ignorer de ses violences, habiter « avec la mort, quartier d’orange entre les dents », telle est la tâche que se fixe Bancquart dans sa poésie. « Braille du vivant », la langue du poème doit permettre, avec simplicité, exigence, tendresse, d’interroger l’énigme des choses, entre présence et fragilité, parole et suspens.
De la révolte des premiers recueils à la sérénité inquiète des plus récents, l’œuvre accomplit un parcours poétique et existentiel dont les amis, poètes et chercheurs réunis à Cerisy-la-Salle pour le colloque international de septembre 2011 ont voulu montrer la singularité. Ces présentations sont réunies dans ce volume, qui est à ce jour le plus important ensemble critique consacré à l’œuvre poétique de Bancquart.

Prices

See more price optionsHide price options
Show Summary Details
Restricted access

Part I Œuvres croisées

Extract

Marie-Claire Bancquart Ma collaboration avec Stello Bonhomme J’ai rencontré pour la première fois Stello Bonhomme, voici peu d’années, au Marché de la poésie. J’ai été séduite par les œuvres qu’il exposait, en particulier par l’une d’elles, sur un poème de Régis Lefort, qui utilisait des gammes de tonalités contrastées, gris, accents noirs ou violines, tonalités diverses du rose au rouge. On sentait là, non seulement un usage heureux de la couleur, mais une proximité méditée avec les mots et leur signification. Ce n’est pas si fréquent… Je me le suis mieux expliqué en parlant brièvement avec le jeune auteur de cette œuvre. Il rattache ses activités à une vision d’ensemble de la vie humaine et du monde, à des questions essentielles, que des études de philosophie dépouil- lées d’académisme ont contribué à développer. La poésie, avec ses moyens propres, n’est-elle pas aussi « pour inventer de vivre » ? Dès lors, une idée de collaboration entre nous a pris naissance, qui s’est af firmée lorsque, le projet du colloque venant au jour, Stello Bonhomme, ultrachargé de lourdes esquisses, les a déposées sur mon bureau. Nous avions auparavant parlé du corps, de ses aises et de ses énigmes, un des thèmes les plus obsessionnels de ma poésie, un des projets poursuivis par Stello Bonhomme. Bien plus autorisé que moi pour le faire, il explique ci-dessous en quoi le corps trouve le...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.