Show Less

Lectures phénoménologiques en littérature française

De Gustave Flaubert à Malika Mokeddem

Series:

Franck Dalmas

La réflexion de Maurice Merleau-Ponty sur le phénomène littéraire et l’œuvre d’art a révélé de grandes potentialités pour leur interprétation. La parole muette, la corrélation des gestes du corps et des actes de conscience, la facticité des impressions dans la représentation du visuel sont des voies ouvertes à une nouvelle approche de lecture. La phénoménologie permet de saisir ces éléments dans les textes littéraires et dans un dialogue avec les autres arts. Il manquait à la théorie critique un ouvrage d’abord simple sur la valeur littéraire dans la pensée de Merleau-Ponty, qui puise dans son ontologie les outils conceptuels pour approfondir le débat du discours artistique et de l’existence. Avec un choix éclectique d’écrivains, cet ouvrage propose plusieurs avenues possibles à l’examen d’une critique phénoménologique. Huit études d’auteurs divers, de Flaubert à Malika Mokeddem, en passant par Proust et Michel Tournier, procurent de multiples résonances internes à travers les quatre grands thèmes du corps, de l’acte existentiel, de l’usage langagier de création, et des relations de l’écriture à la photographie et au cinéma.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Introduction

Extract

Les philosophes du XXe siècle ont très souvent pris la caution des poètes et des écrivains pour illustrer leurs thèses métaphysiques. Ils se sont alors insti- tués en nouveaux exégètes de la littérature, puisant au patrimoine commun d’idées et se rendant par la même plus accessibles à la compréhension de tout un chacun. Martin Heidegger l’a fait à l’appui de l’œuvre de Hölderlin, Walter Benjamin a exploité celle de Baudelaire, Sartre a écrit une biogra- phie critique de Flaubert, Merleau-Ponty a ordonné des notes de travail d’après La Recherche de Proust.1 Dans notre ouvrage, nous nous poserons la question de savoir s’il est possible de lire et comprendre des œuvres litté- raires et artistiques sous un angle philosophique, et plus particulièrement grâce aux tenants de la phénoménologie. En cela, nous proposerons de considérer la phénoménologie, dans son aspect existentiel, comme une méthode de lecture critique au même titre que les approches théoriques qui l’ont précédée. A-t-on jamais cherché à justifier une œuvre littéraire autrement que par la vie de l’auteur, de ses thèmes de prédilection ou du déterminisme socio-historique ? A-t-on jamais interrogé la conscience d’une œuvre littéraire au moyen de la philosophie ? Laquelle des deux disciplines donnerait alors l’aval à l’autre ? Comme il a été souligné dans un collectif d’essais, une tête de pont incontestable, bien qu’encore fragile, demeure...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.