Show Less

Lectures phénoménologiques en littérature française

De Gustave Flaubert à Malika Mokeddem

Series:

Franck Dalmas

La réflexion de Maurice Merleau-Ponty sur le phénomène littéraire et l’œuvre d’art a révélé de grandes potentialités pour leur interprétation. La parole muette, la corrélation des gestes du corps et des actes de conscience, la facticité des impressions dans la représentation du visuel sont des voies ouvertes à une nouvelle approche de lecture. La phénoménologie permet de saisir ces éléments dans les textes littéraires et dans un dialogue avec les autres arts. Il manquait à la théorie critique un ouvrage d’abord simple sur la valeur littéraire dans la pensée de Merleau-Ponty, qui puise dans son ontologie les outils conceptuels pour approfondir le débat du discours artistique et de l’existence. Avec un choix éclectique d’écrivains, cet ouvrage propose plusieurs avenues possibles à l’examen d’une critique phénoménologique. Huit études d’auteurs divers, de Flaubert à Malika Mokeddem, en passant par Proust et Michel Tournier, procurent de multiples résonances internes à travers les quatre grands thèmes du corps, de l’acte existentiel, de l’usage langagier de création, et des relations de l’écriture à la photographie et au cinéma.

Prices

See more price optionsHide price options
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre II Phénoménologie de l’existence

Extract

Notre second chapitre poursuivra par le roman l’entreprise du corps phé- noménologique mais cette fois à travers une mise en existence de per- sonnages de fiction. Des créations romanesques peuvent reproduire des modèles humains bien réels et nous nous proposons d’explorer certains textes grâce à une phénoménologie de l’existence. Les œuvres de Flaubert, Proust et Giraudoux, que nous procurerons à cette lecture critique, sont frappées du sceau de la primauté des sens et des sensations contre le pou- voir des raisonnements ordinaires. Or Merleau-Ponty postule que la vie des sens perceptifs accomplit autant le savoir que la réf lexion des pensées ; et il apporte à la phénoménologie une caution artistique et littéraire par des recours fréquents à la peinture de Cézanne ou à l’écriture proustienne. Dans Madame Bovary, le personnage d’Emma Bovary n’a pas pleinement reçu la critique détachée et objective qu’elle eût méritée. L’histoire littéraire l’aura trop vite jugée, et pour longtemps réduite à cet archétype de femme hysté- rique. Cependant, à travers une écriture impersonnelle, son auteur nous la dépeint en termes qui l’éloignent d’un simple caractère de fiction et qui la rapprochent d’un type existentiel universel. Notre première étude exploi- tera l’interrelationnel entre un corps et une « chair » merleau-pontienne, donc ce corps-objet qui est désir objectivé par des consciences extérieures ; mais aussi cet entrelacs corporel qui, hors du manichéisme induit...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.