Show Less

Écarts et apports des médias francophones

Lexique et grammaire

Series:

Edited By Michael Abecassis and Gudrun Ledegen

Cet ouvrage regroupe les contributions de la journée du français qui a eu lieu à l’Université d’Oxford en décembre 2010 sous l’intitulé « Comme on nous parle ! Culture et média francophones ». Les textes se répartissent selon deux axes : d’une part les médias oraux sous toutes leurs formes qu’ils soient radiophoniques, télévisuels ou cinématographiques et d’une autre les médias écrits, c’est-à-dire diffusés sur support papier. Les plus grands spécialistes de la question parmi lesquels Alain Bentolila, Catherine Kerbrat-Orecchioni et Philippe Martin tracent dans ce volume les grandes lignes de ce que représente le paysage médiatique en France et dans les pays francophones d’un point de vue à la fois historique et linguistique.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Avant-propos

Extract

Cet ouvrage regroupe les contributions de la journée du français qui a eu lieu à l’Université d’Oxford en décembre 2010 sous l’intitulé « Comme on nous parle : Culture et média francophones », auxquelles s’ajoutent l’intro- duction d’Alain Bentolila et un article supplémentaire de Marie-Pascale Hamez. Les textes se répartissent selon deux axes : d’une part les médias oraux sous toutes leurs formes qu’ils soient radiophoniques, télévisuels ou cinématographiques et d’une autre les médias écrits, c’est-à-dire dif fusés sur support papier. Les plus grands spécialistes de la question tracent dans ce volume les grandes lignes de ce que représente le paysage médiatique en France et dans les pays francophones d’un point de vue à la fois historique et linguistique. En français camerounais comme le montre Angeline Djoum Nkwescheu, existent des déviations (de la norme standard) prosodiques et phonématiques systématiques prédictibles par des règles. C’est le cas de l’accent d’insistance qui en français camerounais supplante la mise en relief normale alors qu’en français standard, celle-là se place ailleurs. De même, la non-appréhension des intentions didactiques des auteurs des discours coloniaux par les populations locales a conduit à la transmission d’une norme déviée à la postérité. En outre, les investigations démontrent que l’héritage culturel a causé des écarts prosodiques grammaticalisées dans la langue importée. L’erreur s’est véritablement grammaticalisée en français camerounais. Dans cette contribution,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.