Show Less

Pierre Bourdieu et la distinction sociale

Un essai philosophique

Simon Susen

L’objet principal de cette réflexion est d’examiner de manière approfondie la conception bourdieusienne de la « distinction sociale ». À partir d’une analyse détaillée de La distinction. Critique sociale du jugement (1979), cet essai passe au crible les forces et les faiblesses des explications élaborées par Pierre Bourdieu à propos des processus de différenciation symbolique et matérielle. L’analyse montre que La distinction contient dix tensions épistémiques significatives, dont l’étude critique permet de comprendre les contradictions fondamentales qui se trouvent au cœur de la conception bourdieusienne de la « distinction sociale ».

Prices

Show Summary Details
Restricted access

V. Essentialisme versus constructivisme

Extract

La cinquième tension qui se trouve au cœur de l’analyse bourdieusienne de la « distinction sociale » est celle opposant essentialisme et constructivisme. Cette tension découle du fait que Bourdieu insiste sur deux points : d’un côté, il nous invite à déconstruire les idéologies mobilisées pour justifier les inégalités sociales et pour faire croire aux individus que ces inégalités – basées sur des différences économiques, culturelles, ethniques, « raciales », sexuelles, générationnelles ou physiques – sont « quasi-naturelles » ou « inévitables » ; d’un autre côté, il s’agit de viser « à établir les conditions dans lesquelles sont produits »1 et construits les rapports de force qui con- duisent à diviser le monde entre « dominants » et « dominés », « légi- times » et « illégitimes », « normaux » et « déviants », « influents » et « marginaux ».2 Aucun champ social n’est davantage marqué par des dogmes essentia- listes que le champ culturel. Dans l’analyse bourdieusienne, l’essentialisation des différences sociales est définie par au moins huit caractéristiques centrales. (1) L’essentialisation des différences sociales suppose des processus de ritualisation. La célébration des « apparences du naturel »3 est fondée sur 1 Ibid., p. I (souligné par moi). 2 Sur la conception bourdieusienne de l’« idéologie », voir, par exemple : Boltanski (2008) ; Bourdieu et Boltanski (2008 [1976]) ; Quiniou (1996) ; Susen (2014e) ; Susen (2016a) ; Wacquant (2002 [1993]). – Sur le concept d’ « idéologie », voir, par exemple : Abercrombie, Hill et Turner (1980) ; Abercrombie, Hill et Turner (1990) ; Apel (1971a) ; Apel (1971b) ; Arnason...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.