Show Less
Restricted access

Vivre ensemble

Éthique de l’imitation dans la littérature et le cinéma de l’immigration en France (1986–2005)

Series:

Hélène Sicard-Cowan

Cette étude est consacrée aux pratiques imitatives qui continuent de caractériser un grand nombre d’œuvres littéraires et de films issus de l’immigration dans la France postcoloniale. L’imitation de la culture française dans la production artistique des immigrants et de leurs descendants a généralement été interprétée de deux manières par les critiques : soit comme le signe d’un manque de talent et parfois aussi d’intégrité, soit comme un acte politique à travers lequel les artistes en question exprimeraient leur mécontentement par rapport à la société et à la politique françaises passées et présentes. L’intervention de ce livre consiste à mettre en relief un aspect souvent ignoré des pratiques imitatives, y compris le plagiat, à savoir leur dimension éthique. Les artistes dont l’œuvre est analysée dans ce livre ont des liens avec le Vietnam, le Cameroun, l’Algérie, le Liban et la Tunisie.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre IV: De « plagiée » à « plagiaire » et vice-versa : Paule Constant et Calixthe Beyala

Extract

← 88 | 89 →

CHAPITRE IV

De « plagiée » à « plagiaire » et vice-versa : Paule Constant et Calixthe Beyala

Je ne parle pas de désespoir, je parle vie […] Aujourd’hui, je me retrouve. Et ce que je retrouve pourrait s’appeler Dieu. Ce Dieu est parfait. Du moins, c’est son sens. Ce Dieu n’est ni blanc, ni noir, ni Afrique, ni Occident. Il est oiseaux, arbres, même fourmis, et prétend à la magnificence universelle. Il m’a dit : Aime.

— CALIXTHE BEYALA, Assèze l’Africaine1.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.