Show Less
Restricted access

L’entre-deux imaginaire

Corps et création interculturels

Series:

Edited By Mercedes Montoro Araque and Carmen Alberdi Urquizu

« Quel plus beau mot en français, mais si modeste […] que ce verbe-ci : ‘entre-tenir’. Tenir de l’entre, tenir par l’entre, avoir de l’entre en mains. L’entretien du monde […] Ou l’entretien par la parole : chacun ouvre sa position et la déplie – la découvre – vis-à-vis de l’autre et l’active par lui […] on se rend compte enfin que c’est de l’entre de l’entre-nous – celui de l’‘intersubjectivité’– qu’il vient de la consistance aux sujets ».
Cette belle réflexion du philosophe François Jullien (2012) a été le point de départ de l’ouvrage que vous avez entre vos mains. Par sa réponse riche, variée et pluridisciplinaire au questionnement de l’entre-deux en sciences humaines – majoritairement dans le domaine francophone – l’ouvrage envisage de faire un pas en avant vers « l’à travers », dans la compréhension et l’interaction avec l’autre.
Show Summary Details
Restricted access

Mercedes Montoro Araque: Mythe spéculaire et mirage scriptural à la croisée des chemins : l’entre-deux chez S. Germain

Extract

| 179 →

MERCEDES MONTORO ARAQUE

Mythe spéculaire et mirage scriptural à la croisée des chemins : l’entre-deux chez S. Germain

Tout mythe littéraire, ce mythe « enrobé » de littérature dont parlait P. Brunel (Brunel, 1988: 11), est d’emblée par son caractère médiateur un élément qui se prête aisément à une étude de l’« entre-deux imaginaire ». Que dire alors, des mythes littéraires puisant en même temps aux sources du mirage pictural et musical? Comment concevoir l’entre-deux lorsque l’« entre » s’enrichit non seulement d’« écart» —banal masque qui semble distancier, ou rapprocher ? mythe et récit littéraire— mais de cet autre « entre » qui se fait « passage à travers », grâce au mirage de l’image et du son? Du mythe spéculaire ou du mirage scriptural ? A qui accorder la préséance : au texte, à l’image, au son ou à l’« “entre” de l’interstice » ? La ré-écriture multisensorielle des mythes chez S. Germain nous permettra d’évoquer cet « entre » « d’où/par où procède et se déploie tout avènement » (Jullien, 2012 : 54–55).

Et c’est justement cette ré-écriture multisensorielle des mythes qui nous permettra de lire l’« entre », dans l’univers germainien, non point comme simple passerelle miroitante à travers différents langages créatifs (image-texte-sons) mais également, comme cet « entre » qui « renvoie toujours à de l’autre que soi » (Jullien, 2012 : 50), en tant qu’espace « en creux » —aux dires de F. Jullien (ibid.)— ou espace « poreux » —selon...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.