Show Less
Restricted access

The Paris Fine Art Salon/Le Salon, 1791–1881

Series:

Edited By James Kearns and Alister Mill

Following on from « Ce Salon à quoi tout se ramène » : Le Salon de peinture et de sculpture, 1791–1890, published in 2010 as an earlier volume in this series, this volume contains a selection of the papers given at the first major international conference to be held on the post-1789 Paris Fine Art Salon. Hosted by the University of Exeter in September 2013, the conference had its origins in the research project entitled Painting for the Salon? The French State, Artists and Academy, 1830–1852, funded in 2010–2012 by the UK’s Arts and Humanities Research Council, and its purpose was to situate findings of this research within the wider framework of the Salon’s nineteenth-century history. In this collection of twenty-three papers, fourteen in English, nine in French, established and new scholars of French art history examine the national and international artistic, political and cultural dimensions of the most important regular exhibition of contemporary art in the nineteenth-century world.
Show Summary Details
Restricted access

Notes on Contributors/Notes biographiques

Extract



SARAH BAKKALI termine actuellement à l’université de Paris X Nanterre une thèse de doctorat consacrée aux acteurs du marché de l’art à Paris et couvrant la période allant des années révolutionnaires jusqu’à la Restauration et la création du musée du Luxembourg, musée des artistes vivants, en 1818. Elle a participé en 2013 au colloque London and the Emergence of a European Art Market (c. 1780–1820) organisé par la National Gallery et le Getty Research Institute (actes à paraître).

ARNAUD BERTINET a soutenu en 2011 à l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne, sa thèse de doctorat, La politique artistique du Second Empire : l’institution muséale sous Napoléon III (1851–1870), publié sous le titre Les musées de Napoléon III, une institution pour les arts en 2015. Ayant travaillé en tant que post-doctorant en détachement à l’Institut National du Patrimoine (INP) et l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA) (2012/13) sur le projet Évacuer le musée, entre sauvegarde du patrimoine et histoire du goût ; 1870–1940, il a été nommé Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche à l’université d’Aix-Marseille (2013/14) et est actuellement Maître de conférences en histoire de l’art et archéologie à l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne.

ALAIN BONNET est professeur d’histoire de l’art contemporain à l’université Pierre Mendès France – Grenoble 2. Ses travaux portent principalement sur l’histoire des institutions artistiques, sur l’histoire de l’enseignement des arts et sur la formation de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.