Show Less
Restricted access

« Infra-noir », un et multiple

Un groupe surréaliste entre Bucarest et Paris, 1945–1947

Series:

Edited By Monique Yaari

Bucarest – Paris, 1945-1947. Pendant cet intervalle trouble où la dictature communiste ne s’est pas encore imposée dans la capitale roumaine sur les décombres du fascisme, un groupe surréaliste singulier émerge de la clandestinité avec un enchaînement fébrile de publications et d’expositions. Se pensant en dialogue avec Paris mais affirmant hautement sa différence, il arbore l’« Infra-noir » comme signe d’une identité codée.
Les publications collectives en langue française que réalisent Gherasim Luca, Trost, Paul Paun, Virgil Teodorescu et Gellu Naum durant ces deux années de relative liberté sont ici, pour la toute première fois, réunies et reproduites en fac-similé. Elles sont accompagnées d’études attentives signées par une équipe internationale de chercheurs pluridisciplinaires, offrant un regard critique inédit non seulement sur ces pages étonnantes, mais aussi sur la double spécificité de chacun des trois premiers membres du groupe – qui ont définitivement opté pour le français et dont on découvrira ici l’importante production plastique.
Sous la direction de Monique Yaari, l’ensemble ouvre une riche perspective autant sur l’aspect poétique et esthétique des œuvres que sur la pensée qui les informe, fondamentale et novatrice.
Show Summary Details
Restricted access

Notices bio-bibliographiques des contributeurs

Extract



JACQUELINE CHÉNIEUX-GENDRON est agrégée de lettres, directrice de recherche au CNRS, membre du CRAL / EHESS et membre du comité scientifique du site andrebreton.fr. Professeure emerita de l’Université Denis-Diderot-Paris 7 et Visiting Professor à Princeton University, États-Unis (2001–2002), elle a suscité la toute première équipe universitaire française dédiée à l’étude du surréalisme. Elle est l’auteur de nombreuses publications qui font date, dont Le Surréalisme et le roman et Le Surréalisme, traduit en cinq langues (une réédition remaniée des deux livres étant sous presse sous les titres Inventer le réel et Surréalismes : l’esprit et l’histoire). On lui doit également Il y aura une fois, une anthologie thématique avec textes de présentation enchâssés (2004). Entre 1985 et 2009 elle a fondé et dirigé la revue Pleine Marge : cahiers de poésie, d’art plastique et de critique ainsi qu’une collection critique d’ouvrages collectifs d’orientation anthropologique ou esthétique dont plusieurs sous sa responsabilité (1993–2005).

JONATHAN P. EBURNE est Associate Professor en littérature comparée et anglaise, et Directeur des études de troisième cycle au département de littérature comparée de Pennsylvania State University, États-Unis. Il est l’auteur de Surrealism and the Art of Crime (2008) et a co-dirigé Paris, Modern Fiction, and the Black Atlantic (2013) ainsi que des hors-séries des revues Modern Fiction Studies, New Literary History et African American Review. Il co-dirige actuellement...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.