Show Less
Restricted access

Lectures croisées

Essays by Alan Raitt

Series:

Edited By Francesco Manzini

This selection of essays by Alan Raitt provides a series of cross-readings of nineteenth-century French literary authors and texts. The collection revolves around Flaubert and Villiers de l’Isle-Adam, the two authors with whom Raitt is most associated, situating them and their principal works in relation to each other, as well as to Balzac, Nerval, Baudelaire, Mallarmé and Huysmans. In so doing, the collection shows the extent to which nineteenth-century French literary history appears both as a succession and as a simultaneity of literary styles and credos.
Show Summary Details
Restricted access

CHAPTER 12: Stéphane Mallarmé: Villiers de l’Isle-Adam

Extract

| 187 →

CHAPTER 12

Stéphane Mallarmé: Villiers de l’Isle-Adam1

De tous les écrits en prose de Stéphane Mallarmé, Villiers de l’Isle-Adam est probablement le plus important. Par le nombre de pages, et si l’on ne tient pas compte des traductions et des travaux scolaires, c’est d’assez loin son œuvre la plus substantielle, étant sensiblement plus long que la préface de Vathek et le double de Richard Wagner: Rêverie d’un poëte français: seul La Musique et les Lettres lui est comparable par les dimensions, mais là il s’agit de deux morceaux disparates, artificiellement réunis. En outre, Mallarmé a particulièrement soigné la publication de Villiers de l’Isle-Adam: de larges extraits ont paru dans une revue belge en février et mars 1890, et simultanément il a été question que d’autres extraits soient publiés dans un second périodique belge. Un texte complet a paru dans une revue parisienne quelques mois plus tard, en mai 1890, et avec des tirés-à-part de la revue on a constitué une cinquantaine de plaquettes, qui ont été mises en vente par la Librairie de l’Art indépendant. En 1892, Mallarmé a fait paraître, chez Lacomblez à Bruxelles, la véritable édition originale, et en décembre de la même année il en a incorporé la presque-totalité d’une des sections à son anthologie de Vers et Prose. Cette même section figure aussi dans le recueil Divagations en 1897. Chacune...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.