Show Less
Restricted access

Le rôle du Conseil de l’Europe dans la démocratisation de la Turquie

Zeki Öztürk

Fondé en 1949, au terme de la Seconde Guerre mondiale, le Conseil de l’Europe a le but de réaliser une union plus étroite entre ses membres afin de sauvegarder et de promouvoir les idéaux et les principes démocratiques. L’adhésion de la Turquie au Conseil de l’Europe conférait au pays, en 1949 et pour la première fois, une identité européenne et démocratique, un caractère à forte variable symbolique sur la scène internationale. Au cours de suspension de la démocratie, en maintenant la Turquie en son sein, il montrait l’importance qu’il attachait à ses relations avec Ankara afin que le pays assure un retour rapide à une démocratie parlementaire conforme aux principes européens. En outre, la qualité de membre de cette organisation était devenue l’occasion d’acquisitions majeures pour le citoyen turc qui profitait et use toujours des standards produits et développés par le COE sur le plan des droits de l’homme, de l’état de droit et des libertés fondamentales qui sont les piliers de la sécurité démocratique.

Show Summary Details
Restricted access

Préface

Extract



Prof. Dr. Beril Dedeoğlu*

Observer la concrétisation des valeurs humanitaires, administratives et politiques - généralement appelées « valeurs européennes » - au sein du Conseil de l’Europe (COE) est possible. Cette institution, parce qu’elle a précisément la volonté et la vocation à les incarner, a su s’adapter aux changements de concepts tels que la démocratie, les droits de l’homme, la liberté, l’Etat de droit, la bonne gouvernance, la transparence, la justice et la paix.

Les Etats qui ont montré la volonté de partager ces valeurs sont devenus membres du COE non seulement pour montrer qu’ils partagent ces valeurs mais aussi pour les préserver.

La Turquie a bénéficié d’une invitation qui lui avait été adressée par cette organisation qui vit le jour peu après la Seconde Guerre mondiale et puis elle en est devenue membre en 1949. Devenir membre du COE représente pour la Turquie une sorte de contrat conclu entre le monde occidental et elle. Il faut pourtant admettre que certains problèmes d’adaptation ont vu le jour, en raison des relations entre les Etats membres, ou bien en raison des problèmes internes en Turquie. Malgré tout, la Turquie a persévéré dans son statut et rôle de membre du COE et, en retour, cette organisation l’a aidée à survivre aux crises politiques que le pays a traversées depuis.

Dans les années 1980,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.