Show Less
Restricted access

La langue française au Québec et ailleurs

Patrimoine linguistique, socioculture et modèles de référence

Series:

Wim Remysen and Nadine Vincent

Cet ouvrage rend hommage à Louis Mercier, linguiste et lexicographe qui a consacré sa carrière à décrire le français québécois et à démystifier l’idée d’une langue unique pour l’ensemble des francophones. Les contributions publiées ici s’articulent autour de trois thèmes qui ont été au cœur de ses travaux : la mise en valeur du patrimoine linguistique, la prise en compte de la socioculture dans la description de la langue et la réflexion sur les normes et modèles linguistiques servant de référence. Si la plupart des textes portent sur le français québécois, ils ne s’y limitent pas et permettent, en s’attardant à la langue telle que perçue, analysée et décrite dans une société spécifique, d’enrichir les savoirs et les regards sur le français dans l’ensemble de l’espace francophone.

Show Summary Details
Restricted access

Louis Mercier, pour la défense et l’illustration de la variété québécoise du français

Extract

1

1.  Introduction

La langue parlée au Québec est une variété géographique qui, tout en ayant beaucoup en commun avec la variété géographique européenne, n’en conserve pas moins des usages spécifiques qui marquent son identité. Cette variété est la variété légitime d’une société différente de la société française, et qui possède sa culture propre. Il faut donc donner aux Québécois une description objective de leur langue, qui tienne compte des aspects physique, social, culturel et politique qui s’attachent à leur communauté, une description moderne et non plus folklorique, une image où ils pourront se reconnaître avec fierté. (Mercier, 1992b : 79)

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.