Show Less
Restricted access

La canonisation littéraire et l’avènement de la culture de masse

La collection «Les Grands Écrivains Français» (1887–1913)

Series:

Dragoș Jipa

À la fin du XIXe siècle en France, la canonisation littéraire passe non seulement par l’école républicaine, mais aussi par les collections pour le grand public. Le diplomate Jean-Jules Jusserand dirige chez Hachette la collection Les Grands Écrivains Français qui devient une entreprise éditoriale importante à l’époque de la « Troisième République des Lettres » (A. Compagnon). Cette étude a l’ambition de décrire le processus collectif de canonisation à l’œuvre, pour en identifier les acteurs et leurs rôles respectifs (dont celui du directeur de collection), les mécanismes éditoriaux (les contraintes de la publication en série) et les discours dominants sur les grands écrivains de l’histoire de la littérature comme images de la grandeur nationale.

Show Summary Details
Restricted access

2. Le directeur de collection – un « chef d’orchestre »

Extract



Évaluer le rôle que le directeur de collection occupe dans cette vaste entreprise éditoriale qu’est la série Les Grands Écrivains Français c’est prendre au sérieux son activité de diriger de la collection : il s’agit d’une instance tout aussi importante que les auteurs individuels des volumes monographiques. Et on pourrait même se demander dans quelle mesure les volumes ont un seul auteur, celui dont le nom est inscrit sur la couverture, ou deux auteurs, le second étant chaque fois le même, Jean Jules Jusserand.

La direction des collections, comme toute activité relevant du champ de livre, a été analysée d’une part, par l’histoire de l’édition, mais aussi, plus généralement, par une historiographie des médiations culturelles, l’éditeur étant vu comme un des prismes à travers lesquels le texte se diffracte avant d’atteindre son public. L’histoire de cette profession s’identifie, pour le premier tiers du XIXe siècle, avec l’histoire de Gervais Charpentier62, premier éditeur qui organisa la parution de ses livres dans la fameuse Bibliothèque Charpentier (entre 1838 et 1871, divisée en plusieurs séries), en fondant l’essentiel de l’activité de la maison d’édition sur une collection. Son travail ne se différencie pas de celui d’un éditeur qui doit veiller à la réussite de son affaire, en pensant à des stratégies globales d’attraction des meilleurs auteurs face aux autres concurrents du marché. L’innovation se produit lorsque l’éditeur Louis Hachette recrute de vrais...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.