Show Less
Restricted access

Présences, résurgences et oublis du religieux dans les littératures française et québécoise

Series:

Edited By Gilles Dupuis, Klaus-Dieter Ertler and Alessandra Ferraro

Ce volume recueille des études d’œuvres québécoises et françaises considérées dans leur relation au fait religieux. À partir des écrits des jésuites et des moniales en Nouvelle-France, en passant par les modèles offerts par Molière et Chateaubriand, on suit le parcours, sinueux et parfois paradoxal, de l’autonomisation progressive du champ littéraire. Les analyses portent sur les stratégies d’affirmation, de contournement, d’oubli ou de détournement du religieux adoptées par des auteurs comme Réjean Ducharme, Anne Hébert, Michel Tournier ou Nelly Arcan. Cette perspective diachronique et transatlantique contribue à faire émerger les points de contact entre les œuvres, en créant un jeu de miroirs et de reflets fécond, dans lequel la relation au religieux s’impose comme un enjeu, parfois sous-jacent mais pourtant central, de la littérature contemporaine.

Show Summary Details
Restricted access

Avant-propos

Extract



Ce volume recueille les actes du colloque « Présences, résurgences et oublis du religieux dans les littératures française et québécoise », qui s’est tenu à l’Université de Graz les 12 et 13 décembre 2014. Après le colloque d’Udine en 2009, consacré à l’influence de l’œuvre critique de Pierre L’Hérault, et celui de Montréal en 2011 qui portait sur le phénomène de la polygraphie, il s’agit de la troisième rencontre internationale organisée par le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ) de l’Université de Montréal, le Zentrum für Kanada-Studien de Université de Graz et le Centro di Cultura Canadese de l’Université d’Udine, dans le cadre de l’entente de coopération scientifique signée par les trois centres en 2009.

Comme pour le précédent colloque, la littérature québécoise – qui reste au cœur des analyses de ce recueil – est considérée en parallèle avec la littérature française, puisque les deux littératures, au-delà de la langue qu’elles partagent, sont intimement reliées. La colonisation de la Nouvelle-France naît, en effet, dans le cadre de l’impulsion religieuse et messianique qui émane de la Contre-Réforme, de sorte que l’origine même de la littérature au Québec est liée au renouveau spirituel engendré par le mouvement contreréformiste. Les textes des débuts de la colonie,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.