Show Less
Restricted access

Présences, résurgences et oublis du religieux dans les littératures française et québécoise

Series:

Edited By Gilles Dupuis, Klaus-Dieter Ertler and Alessandra Ferraro

Ce volume recueille des études d’œuvres québécoises et françaises considérées dans leur relation au fait religieux. À partir des écrits des jésuites et des moniales en Nouvelle-France, en passant par les modèles offerts par Molière et Chateaubriand, on suit le parcours, sinueux et parfois paradoxal, de l’autonomisation progressive du champ littéraire. Les analyses portent sur les stratégies d’affirmation, de contournement, d’oubli ou de détournement du religieux adoptées par des auteurs comme Réjean Ducharme, Anne Hébert, Michel Tournier ou Nelly Arcan. Cette perspective diachronique et transatlantique contribue à faire émerger les points de contact entre les œuvres, en créant un jeu de miroirs et de reflets fécond, dans lequel la relation au religieux s’impose comme un enjeu, parfois sous-jacent mais pourtant central, de la littérature contemporaine.

Show Summary Details
Restricted access

La Création dans le théâtre de Jean-Claude Grumberg (Jean-Paul Dufiet)

Extract

| 237 →

Jean-Paul Dufiet

(Trente)

La Création dans le théâtre de Jean-Claude Grumberg

Problématique

Le projet dramaturgique de Jean-Claude Grumberg est de raconter dans le registre comique les conséquences longues des persécutions qu’ont subies les Juifs en France, durant la Seconde Guerre mondiale. Son père (Zacharie Grumberg), ainsi que son grand père (Naphtali)1 furent déportés à Auschwitz. Pour Jean-Claude Grumberg, comme pour beaucoup de Juifs, le Génocide imprègne désormais l’identité juive.

Jean-Claude Grumberg se reconnaît comme juif en dehors de toute caractéristique religieuse. D’ailleurs, et de manière plus générale, il ne définit pas la collectivité juive à partir du récit biblique : la sortie d’Égypte, l’exode, les deux grandes théophanies et la révélation de l’alliance avec Dieu2. Appartenir au judaïsme n’implique pas pour lui de croire en Dieu, ni même de respecter formellement des pratiques religieuses ou des coutumes à caractère sacré et symbolique. Jean-Claude Grumberg est un Juif athée, complétement, qui considère que le mot athée est encore bien trop religieux. Aucune de ses pièces n’instaure de lien entre la foi, le prophétisme religieux et l’histoire humaine. La notion de Terre promise n’apparaît que dans deux pièces (sur une trentaine), et dans des contextes très politiques. Pour Jean-Claude Grumberg, l’État d’Israël est la nation...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.