Show Less
Restricted access

Argot et crises

Series:

Edited By Montserrat Planelles Iváñez and Jean-Pierre Goudaillier

La crise contemporaine sous ses diverses manifestations, à savoir économiques, financières, politiques, psychologiques, sociales, entre autres, est analysée d’un point de vue linguistique au travers des mots et expressions, mais aussi des discours à son sujet dans diverses langues, parmi lesquelles l’allemand, l’anglais, le bulgare, l’espagnol, le français, le polonais, le roumain et le russe. Les recherches présentées informent à propos de la façon, selon laquelle on parle des divers types de crises et de leurs effets négatifs en langue officielle, administrative, voire en langue standard, mais aussi en langue populaire et argotique, et permettent de comprendre quelles sont les fonctions exercées, lorsqu’il est choisi de parler de la crise en utilisant un registre particulier de langue.

Show Summary Details
Restricted access

Le logos de la crise dans les textes du rap français (entre 1995 et 2015) (Andrzej NAPIERALSKI)

Extract

| 39 →

Andrzej NAPIERALSKI

(Université de Łódź)

Le logos de la crise dans les textes du rap français (entre 1995 et 2015)

L’histoire du hip-hop est marquée par la crise dès son apparition dans les années 60 dans les ghettos du Bronx à New York aux États-Unis. Comme l’affirme Michał Garcarz « economically dominated and crushed in crowded slums, African Americans could have had a feeling of being trapped in ghettos »1 (1 : 162). L’inégalité sociale clamée par les jeunes habitants d’un quartier multiethnique (en majeure partie d’origine africaine) est considérée comme la crise originelle de l’apparition du hip-hop. La popularité de cette culture comme réponse à un monde injuste, son message universel et ses piliers artistiques ont vite commencé à fasciner dans d’autres pays y compris en France. Les jeunes habitants des banlieues ont trouvé une sorte d’échappatoire sous le masque du hip-hop qui s’est installé en France pour de bon dans les années 90. Le hip-hop qui fonctionnait surtout à l’époque en France sous l’appellation « rap » était une réponse à une crise qui venait d’émerger.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.