Show Less
Restricted access

À la carte

Le roman québécois (2010–2015)

Gilles Dupuis and Klaus-Dieter Ertler

Le troisième volume de notre série « À la carte » propose de nouveau une radiographie du roman qui s'écrit actuellement en français au Québéc afin de capter le pouls de sa littérature au sein de l'espace francophone canadien, américain, voire européen. Quels sont les sujets, les rêves, les phantasmes traités par le roman québécois contemporain ? Quelles sont les formes privilégiées, ses styles de prédilection ? Quels défis pose-t-il à l'institution littéraire, critique et universitaire ? Comment s'inscrit-il dans le panorama culturel, en particulier au Québec et au Canada ? Quels vecteurs annonce-t-il au sein de la production romanesque pour les prochaines décennies ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage prétend apporter quelques éléments de réponse, en suggérant des pistes de réflexion pour l'avenir de la recherche dans le secteur des lettres québécoises, de part et d'autre de l'Atlantique.

Show Summary Details
Restricted access

L’héritage du métier d’écrivain. La Trilogie coréenne d’Ook Chung (Yvonne Völkl)

Extract

← 102 | 103 →

Yvonne Völkl

L’héritage du métier d’écrivain. La Trilogie coréenne d’Ook Chung

Il a fallu attendre presque dix ans pour que les rayons des librairies québécoises soient de nouveau garnies d’œuvres d’Ook Chung. Né au Japon de parents coréens et immigré au Canada à l’âge de deux ans, Chung a étudié la littérature française à l’université Concordia et a rédigé sa thèse de doctorat sur « Le discours prophétique dans l’œuvre de J.M.G. Le Clézio » à l’université McGill en 1998. L’auteur de deux romans et de nouvelles au centre desquels se trouvent les thèmes de l’identité culturelle, de l’immigration, de la mémoire et de la filiation figure ainsi parmi les écrivains migrants du Québec.

Avec son troisième roman La Trilogie coréenne1 publié en 2012, Chung présente au public une œuvre autofictionnelle dans laquelle il donne la parole à un homme à l’aube de la cinquantaine du nom d’O… Jeong. Celui-ci ressemble non seulement par son nom homophone à son créateur, mais aussi par sa profession et le chemin parcouru : O… Jeong est un écrivain néo-québécois d’origine coréenne, né au Japon, qui a immigré au Canada avec sa famille en 1965 quand il avait deux ans et qui, au moment du récit, gagne sa vie comme lecteur de français. Au mitan de son existence2, en 2011, l’alter ego de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.