Show Less
Restricted access

À la carte

Le roman québécois (2010–2015)

Gilles Dupuis and Klaus-Dieter Ertler

Le troisième volume de notre série « À la carte » propose de nouveau une radiographie du roman qui s'écrit actuellement en français au Québéc afin de capter le pouls de sa littérature au sein de l'espace francophone canadien, américain, voire européen. Quels sont les sujets, les rêves, les phantasmes traités par le roman québécois contemporain ? Quelles sont les formes privilégiées, ses styles de prédilection ? Quels défis pose-t-il à l'institution littéraire, critique et universitaire ? Comment s'inscrit-il dans le panorama culturel, en particulier au Québec et au Canada ? Quels vecteurs annonce-t-il au sein de la production romanesque pour les prochaines décennies ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage prétend apporter quelques éléments de réponse, en suggérant des pistes de réflexion pour l'avenir de la recherche dans le secteur des lettres québécoises, de part et d'autre de l'Atlantique.

Show Summary Details
Restricted access

Race des « autobiographiques ». L’Album multicolore de Louise Dupré (Petr Kyloušek)

Extract

← 140 | 141 →

Petr Kyloušek

Race des « autobiographiques ». L’Album multicolore de Louise Dupré

Fait culturel, fait humain, la littérature est pétrie d’éléments biographiques et autobiographiques. Cependant entre le moi et le monde que le moi affronte, le centre de gravité peut se déplacer tantôt vers l’un, tantôt vers l’autre pôle. Il y a des écrivains qui, en apparence, tiennent le moi à distance, privilégient une approche objectale, fictionnelle ou expérimentale, disposent leurs figures sur l’échiquier « univers » pour offrir leurs alternatives fictionnelles à la réalité dite actuelle. D’autres abordent le monde à travers leur moi, ils le déplacent sur le même échiquier comme un lieu de convergence des relations qui entrent en jeu et qu’ils questionnent pour mieux se questionner. La descendance de Marcel Proust est nombreuse. Mais là encore, entre À la recherche du temps perdu et les récents récits de deuil ou de filiation, il y a tout un siècle d’événements, de réflexions et de sensibilités que l’évolution de la littérature reflète.

Louise Dupré, nul doute, appartient à la race des « autobiographiques ». La matière de son œuvre est formée de fragments de l’univers qui sont à sa portée, qu’elle touche, fréquente, qui la pénètrent, inquiètent, excitent. L’intimité et l’entourage se heurtent, les sensations se répercutent dans les méandres des réflexions, évoquent des souvenirs,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.